13 933 personnes connectées

Une raison de plus d’arrêter de fumer : la cigarette éradique les chromosomes Y de votre corps

homme-fume-cigarette

On ne le dira jamais assez : la cigarette, c’est mauvais pour la santé ! D’ailleurs, des chercheurs viennent de mettre en lumière un nouveau méfait causé par le tabac : fumer détruit les chromosomes Y nécessaires à la détermination du sexe de l’enfant. Une bonne raison pour arrêter la cigarette, si ce n’est pas déjà fait !

Les autorités publiques pour la santé se frottent les mains : l’argument phare de leur prochaine campagne anti-tabac vient de leur être servi sur un plateau. Ainsi, un peu plus tôt dans l’année, les chercheurs de l’université d’Uppsala, en Suède, ont découvert que fumer provoque la disparition des chromosomes Y, déterminant le phénotype masculin.

En avril 2014, les équipes de Lars Fosberg et Jan P. Dumanski, deux scientifiques scandinaves, ont cherché à savoir pourquoi les hommes développent plus de cancers qui ne sont pas liés aux organes reproductifs et pourquoi, lorsque c’est le cas, ont-ils plus de chance d’en mourir. Les résultats obtenus par les chercheurs montrent que la disparition des chromosomes Y a affecté 8,6 % du panel de 1 153 hommes d’un certain âge dont ils disposaient pour leur étude. De plus, les sujets affectés disposaient d’une expérience de vie plus courte de 5,5 % que les autres et un taux de cancer 3,5 fois plus élevé, après exclusion des hémopathies malignes.

cigarette-fume-mur

Comme le font remarquer les deux scientifiques, « cela pourrait permettre d’expliquer pourquoi les hommes sont plus souvent affectés par le cancer {…} Cela peut également suggérer que l’importance du chromosome Y ne se limite pas à la détermination du sexe ». Fort de ce constat, une seconde question est apparue : qu’est-ce qui entraine la perte de chromosomes Y ? Parmi les résultats de l’étude publiés dans une note sur le site Science, il s’avère que le tabac est le principal responsable.

En effet, ce dernier augmente considérablement la perte de chromosomes Y, notamment chez les personnes âgées de 70 ans et plus, comme l’expliquent les scientifiques : « Le tabac entraine, une importante mutation post-zygotique. 16 % de notre panel d’individus de plus de 70 ans ont présenté des signes de cette mutation. » Et plus on fume, plus les effets néfastes du tabac sur les chromosomes Y s’intensifient ! Cela dit, la bonne nouvelle, c’est que les effets du tabac sur les chromosomes Y s’estompent, voire disparaissent, lors de l’arrêt du tabac, ce qui suggère « un processus dynamique et réversible ».

jeune-femme-fume

Pour conclure, les auteurs de cette étude reconnaissent ne pas savoir si la disparition des chromosomes Y représente un risque de cancer en soi ou s’il s’agit simplement d’un facteur fortuit pour d’autres dégâts génétiques. Quoi qu’il en soit, les tests ont montré que la perte était plus importante dans les cellules jouant un rôle dans le système immunitaire, une découverte en accord avec l’idée de Lars Fosberg et Jan P. Dumanski que les chromosomes Y sont plus ou moins impliqués dans la lutte contre les tumeurs… Moralité, pour être tranquille, mieux vaut ne jamais se mettre à fumer ;).

brasier-cigarette

cigarette-tabac

Les résultats de cette étude sont alarmants ! A la rédac’, les fumeurs de l’équipe en ont pris un coup et on espère vivement que la mise en avant de ce genre de dégâts causés par le tabac sur notre organisme incitera les fumeurs à réfléchir, surtout s’il veulent des petits garçons ;). Sans compter que les non-fumeurs sont également concernés… Pensez-vous qu’il faille continuer à augmenter le prix des paquets de cigarettes ou que l’ultime solution réside dans leur interdiction ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le mur de Berlin, “Mur de la honte”, qui a séparé des familles pendant 28 ans, a été construit en une nuit le 12 août 1961.