12 484 personnes connectées

Le Flyboard Air de Franky Zapata ne pourra probablement plus jamais voler en France

Le Flyboard Air, ce module futuriste à la manière d’un « jetpack » qui aurait pu apporter un souffle d’innovation supplémentaire en France, ne volera probablement jamais en France. Son inventeur, Franky Zapata, a tenu à s’exprimer sur ce sujet qui lui tient à coeur dans une lettre ouverte publiée sur Facebook, pointant clairement du doigt le comportement de la gendarmerie et du gouvernement à son égard.

Qui est Franky Zapata ?

Avant tout un sportif hors pair, passionné de jet-ski, pilote d’essai professionnel et plusieurs fois victorieux dans les championnats d’Europe et du monde de Rallye, Franky Zapata s’est fait connaître des amateurs de sensations fortes pour avoir inventé en 2011 l’ESH Flyboard, une planche hydro-propulsée reliée à un jet-ski, permettant d’évoluer au-dessus des eaux.

Si ce module inédit n’a pas tardé à s’imposer comme un nouveau sport extrême mais aussi comme une nouvelle discipline de compétition disputée à l’échelle internationale, Zapata ne s’est pas arrêté là. Passionné par ce milieu, il fonde Zapata Racing, qui propose aujourd’hui divers types d’engins hydro-propulsés pour les loisirs et la compétition, comme les planches Flyboard Pro Series ou Hoverboard by ZR et le siège Jetpack by ZR.

Qu’en est-il du Flyboard Air ? 

Ce n’est qu’en avril 2016 que Franky Zapata dévoile le Flyboard Air, franchissant ainsi un cap en imaginant un engin capable de voler dans les airs de manière indépendante. Après quatre années de développement, le Flyboard Air se présente comme une planche d’environ 20 kg équipée de six réacteurs (quatre sous le plateau, deux sur les côtés), ce qui permet de la stabiliser. Un joystick à la main pour ajuster la pousser, le pilote dirige la planche à l’image d’un segway, par transfert de masse.

Si cet engin a été remarqué, c’est en grande partie grâce à ses performances. En effet, le Flyboard Air affiche une vitesse de pointe de 160 km/h et une hauteur maximale de 3000 mètres, pour répondre au rêve de son inventeur : voler un jour au-dessus des nuages. En tant que vrai professionnel de l’air, Franky Zapata accorde une telle importance à la sécurité que son module est conçu pour fonctionner en cas de défaillance d’un moteur. D’ailleurs, un logiciel a spécialement été développé pour sa stabilité.

Si cette prouesse répond avant tout à des aspirations sportives et aux loisirs, rien ne nous dit qu’à l’avenir, il ne pourrait trouver d’autres domaines d’application, tels que l’entretien des gratte-ciel, des ponts ou encore des plateformes militaires. La gendarmerie de l’air a informé Franky Zapata que s’il continuait à voler, le procureur le mettrait en examen au risque d’encourir une grande peine de prison. Si vous aussi souhaitez manifester votre goût pour l’aventure, l’audace et les sensations fortes, vous pouvez partager cette lettre de Franky Zapata en guise de soutien.

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux