13 270 personnes connectées

Je m’appelle Zak, je suis fils de terroriste et j’ai décidé de suivre le chemin de la paix

Aujourd’hui, on vous propose de découvrir une histoire qui diffère de toutes celles que vous avez pu entendre… Zak, un jeune homme américano-égyptien, a eu le courage de raconter son enfance régie par un père terroriste afin de prouver que rien ne prédestine une personne à la violence ou à la haine. Un récit saisissant, touchant et édifiant qui prône la paix !

Zak Ebrahim est un jeune homme né de l’union entre une mère américaine et un père égyptien. Il avait tout juste 7 ans lorque son père fut arrêté pour avoir perpétré les attentats contre le World Trade Center en 1993. Il raconte comment il s’est aperçu, par lui-même, que l’éducation donnée par son père n’était que haine et intolérance, basée sur des critères comme la religion ou la race.

Zak Ebrahim, nom qu’il a adopté lorsque sa famille et lui ont décidé de couper les ponts avec son père pour commencer une nouvelle vie, explique : « Si je me dévoile aujourd’hui, au risque de mettre potentiellement ma vie en danger, c’est dans l’espoir qu’un jour une personne prête à avoir recours à la violence entende mon histoire, et réalise que bien qu’ayant été soumis à cette idéologie violente, intolérante, je ne suis pas devenu un fanatique. Je ne suis pas mon père. » Une prestation aussi courageuse que remarquable.

zak-ibrahim-recit

zak-raconte-enfance-pere-terroriste

zak-ibrahim-ted-talkshow

Le récit de Zak est simple et remarquablement poignant ! Nous, on est sans voix et on admire le courage de ce jeune homme qui a osé monter sur scène pour évoquer un sujet aussi sensible que les actions de son père terroriste. Bravo à lui ! Pensez-vous que ce genre d’histoire puisse faire avancer les choses ou bien qu’il n’existe aucun moyen pacifique de lutter contre le fanatisme ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux