12 815 personnes connectées

6 films de science-fiction qui n’ont pas besoin d’une énorme campagne médiatique pour mériter votre attention

On a souvent tendance à penser que la science-fiction au cinéma, c’est forcément synonyme de budget astronomique. Pourtant il existe de nombreux films de SF à tout petit budget, et s’ils n’ont pas forcément eu droit à la même visibilité médiatique qu’un énorme blockbuster, ils méritent bel et bien de l’attention. SooGeek vous fait découvrir six de ces films. 

 

The Man From Earth

Man-From-Earth-trailer

Man-From-Earth-trailer

S’il ne paie pas de mine au premier abord, The Man From Earth nous offre une puissante réflexion sur la condition humaine et sur la nature de l’histoire et de la religion. Le tout sans jamais quitter le salon du professeur John Oldman. C’est en effet lui, le héros du film qui raconte, sans que l’on sache vraiment s’il dit la vérité, que sa vie a commencé 14 000 ans plus tôt, et qu’il a donc assisté à l’évolution de l’humanité. A la fois vertigineux et intimiste.

 

Europa Report

europa-report-trailer

europa-report-trailer

europa-report-trailer

 

Il est curieux de se dire que, malgré l’intérêt scientifique que représente la lune glacée de Jupiter Europe, qui pourrait potentiellement accueillir la vie, aucun film à gros budget n’a été fait à propos d’une éventuelle mission sur cet astre. Pourtant ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de blockbuster sur le sujet qu’il n’y a pas de film ! Eh oui, il y a Europa Report pour ça, qui, en dépit de son budget limité, donne une vision étonnamment réaliste et crédible.

 

Moon

moon-trailer

moon-trailer

Moon, réalisé par Duncan Jones, a été acclamé par la critique lors de sa présentation au Festival de Sundance. Et s’il n’a pas disposé d’une sortie au cinéma en France, Moon vaut largement le détour, avec sa photographie léchée, son ambiance tour à tour oppressante et mélancolique et son histoire passionnante. Autant de choses pour un film de SF discret mais parfaitement mémorable.

 

Bienvenue à Gattaca

gattaca-trailer

gattaca-trailer

Bienvenue à Gattaca est lui aussi un film de science-fiction que ne paie pas de mine, au premier abord, mais sa qualité intrinsèque se révèle au visionnage. Visuellement superbe et doté d’une bande son à tomber, Bienvenue à Gattaca est un film mélancolique dont l’histoire est une grande parabole contre l’eugénisme, puisque son héros, Eugène, doit se battre contre une société qui le discrimine en raison de sa naissance « naturelle ». Un film beau et engagé.

 

Under The Skin

under-the-skin-trailer

under-the-skin-trailer

Veritable OVNI cinématographique, Under The Skin n’est pas vraiment ce que l’on pourrait qualifier de film « grand public », même si Scarlett Johansson y tient le rôle principal. On y suit le parcours hallucinant et halluciné de Laura, une extraterrestre à l’apparence humaine dans ses pérégrinations pour attraper des hommes et les piéger. Etrange, tour à tour malsain et désespérant, Under The Skin ne correspond pas vraiment à l’idée que l’on se fait généralement d’un film de science-fiction, ce qui le rend justement à part.

 

Cloverfield

Cloverfield-trailer

Cloverfield-trailer

Si le budget de Cloverfield n’est pas vraiment famélique, il n’est tout de même pas au niveau d’un blockbuster, et ce film est relativement discret pour un film qui tient du film catastrophe. Produit par J.J. Abrams et ayant fait l’objet d’une campagne marketing totalement virale, Cloverfield est lui-même un film malin et retors qui parvient à nous emmener au plus près d’une attaque de monstre géant. Simple, efficace et jamais trop démonstratif.

 

Impossible de le nier, ces films sont de vrais plaisirs à découvrir ! Comme quoi un budget démesuré et une histoire en apparence très accessible ne font pas tout. Ce qui nous rappelle que la science-fiction, ce n’est pas que des images impressionnantes, comme nous le prouvaient déjà ces films très profonds. Lequel de ces films vous a le plus marqué ?

Ces articles vont vous plaire

89 milliards de litres d’eau sont mis en bouteille et consommés chaque année dans le monde, soit 2822 litres chaque seconde !

— @DailyGeekShow