13 058 personnes connectées

Partez sur la piste d’Ace Ventura, le détective animalier déluré qui a fait hurler de rire le monde entier

Indissociable de Jim Carrey, la saga Ace Ventura fait partie de ces films cultes qui ont marqué les années 90. Porté par des histoires rocambolesques et par une personnalité atypique, le plus célèbre (et le seul) détective animalier ne vous a pas laissé indifférent tant la saga joue à fond la carte de l’humour. Des films d’autant plus drôles qu’ils ont permis à Jim Carrey de dévoiler au monde son don pour la comédie. Retour sur les aventures du détective le plus barré que le cinéma ait jamais connu.

 

Ace Ventura, qui c’est celui-là ? Pour ceux qui ne le connaissent pas ou qui l’ont oublié, Ace est un détective spécialisé dans la recherche d’animaux perdus de tous poils. Chiens, chats ou animaux plus exotiques sont son gagne-pain car il vit des récompenses données par les maîtres dont les animaux ont disparu. Amoureux des animaux depuis sa plus tendre enfance, c’est un passionné qui pense animal et parle animal notamment avec Spike, son capucin apprivoisé. Il vit cependant avec beaucoup d’autres animaux parmi lesquels oiseaux, caméléon et même moufette. Mais Ace est aussi un personnage complètement fou, aussi bien dans son look que dans sa personnalité.

ace-ventura-détective

Adepte de la vague banane, il arbore toujours cette coiffure loufoque qui complète son look composé d’une chemise hawaïenne et d’un pantalon à rayures. De quoi le remarquer de loin, même si de près, ce qui va vous sauter aux yeux, c’est son sens de l’humour. Ace a toujours le mot pour rire, n’hésitant pas pour cela à jouer avec la nourriture ou à pratiquer son activité préférée : parler avec ses fesses. Il n’en fallait pas plus pour créer un personnage culte, dont la première aventure est arrivée sur les écrans américains en 1994.

Dans Ace Ventura : Détective pour chiens et chats, le jeune détective déjanté mène sa petite vie tranquille à Miami où il parvient à payer son loyer et la nourriture de ses nombreux compagnons grâce aux récompenses offertes en échange d’animaux égarés. Un don pour retrouver les bêtes auquel Melissa Robinson décide de faire appel. Directrice de communication de l’équipe des Dolphins de Miami, elle demande à Ace de retrouver leur mascotte disparue : un dauphin baptisé Flocon de neige. Commence alors une traque sur fond de Super Bowl perdu pour le détective à l’instinct animal et au sens de déduction hyper développés.

Sorti en France en 1995 après The Mask (dont il est très proche au niveau de l’humour), Ace Ventura est cependant le premier film où Jim Carrey dévoile son talent pour la comédie. Un humour dont il abuse pour notre plus grand plaisir. Entre une profusion de gags, des grimaces dont seul l’acteur a le secret, des dialogues légers et un peu d’humour grossier (il parle quand même avec l’anus), on n’a pas le temps de souffler. A la manière de Louis de Funès, il laisse s’exprimer via le personnage son génie comique qui fera sa renommée et qui va faire décoller sa carrière de comédien.

En 1996, Jim Carrey renfile donc son attirail de détective dans Ace Ventura en Afrique. Dans cette nouvelle aventure, Ace a abandonné sa vie de citadin pour vivre reclus au Tibet depuis un sauvetage animalier qui a mal fini. Pourtant les animaux ont encore besoin de lui, mais aussi Fulton Greenwall. Celui-ci fait appel au célèbre détective afin de se rendre en Afrique pour retrouver Chikaka, une chauve-souris blanche sacrée sous peine de voir s’entre-tuer 2 tribus. Un casse-tête pour le détective, surtout que celui-ci déteste les chauves-souris !

Une nouvelle fois, le succès est au rendez-vous pour Ace Ventura. Encore plus déjantée que le premier film, cette suite en Afrique accumule à la fois les séquences cultes (souvenez-vous de la séquence avec le rhinocéros) et l’humour potache. Avec ces 2 films, Jim Carrey a réussi à faire rire le monde. Pourtant les péripéties d’Ace Ventura ne se sont pas arrêtées à la fin d’Ace Ventura en Afrique. Le détective a eu droit à un dessin animé de 30 épisodes en 1996, à un jeu vidéo sur PC mais aussi à un troisième film, même si son cas est un peu particulier.

Plus de 10 ans après Ace Ventura en Afrique, le détective revient sur le grand écran en 2008 dans Ace Ventura 3. Un film où Ace est de retour sans vraiment l’être car ce n’est pas lui le héros du film. De plus, Jim Carrey ne fait pas partie du casting malgré une évocation rapide au début de l’histoire.

ace-ventura-3

Après son aventure en Afrique, Ace s’est marié et a eu un fils, Ace Junior, lui aussi passionné par les animaux. Une vie de famille temporaire car le détective disparaît du jour au lendemain sans rien dire. L’histoire du film est donc celle de Junior, désormais adolescent. Il va devoir enquêter malgré lui sur de mystérieuses disparitions dont sont victimes les animaux des élèves de son école ainsi que celle d’un bébé panda. Si le film tente de garder l’humour de ses aînés, l’absence de Jim Carrey a déplu aux fans qui ont boudé cette suite illégitime.

 

Malgré un troisième opus qui a divisé les fans, la saga Ace Ventura reste l’une des plus drôles qu’ait connues le cinéma. Animaux, enquêtes et humour font très bon ménage dans ces comédies loufoques qui ont de quoi faire hurler de rire petits et grands. L’interprétation de Jim Carrey a rendu le détective animalier culte et vous a peut-être fait découvrir cet acteur talentueux qui n’aurait jamais eu une telle carrière sans ces 2 films aussi déjantés qu’inoubliables.

Ces articles vont vous plaire

Si vous avez confiance en vous-mêmes, vous inspirerez confiance aux autres.

— Johann Wolfgang von Goethe