13 148 personnes connectées

Cultivez vos propres fruits et légumes en pleine ville grâce à cette ferme préfabriquée

une-ferme-ville-3

Nourrir la population est l’un des enjeux les plus importants de nos sociétés. De tout temps, les hommes ont cherché à subvenir aux besoins du plus grand nombre. Cette problématique a surtout concerné les villes, plus peuplées et dépendantes des campagnes pour l’alimentaire. Un collectif danois nommé « Human Habitat » a réfléchi à la question et a mis au point un meuble en kit permettant à des citadins de cultiver des plantes et des légumes en prenant peu d’espace. SooCurious vous explique en quoi consiste ce système.


Pouvoir cultiver soi-même des produits agricoles en ville, c’est l’idée à laquelle ont pensé Mikkel Kjaer et Ronnie Markussen, les deux fondateurs de Human Habitat. Les deux compères se sont dit que s’il était possible d’assembler des bibliothèques, il devrait en être de même pour une mini-ferme en kit. Leur produit, nommé « Impact Farm », se présente sous la forme d’un ensemble d’étagères en bois avec des rayons. L’ensemble prend 538 m2 en place, ce qui n’est pas énorme.

visu-ferme-urbaine-8

Les créateurs ont voulu que le système soit fonctionnel et qu’il ne prenne pas beaucoup de place. C’est là où ce principe est astucieux : les villes ont de plus en plus besoin de nourriture car elles sont de plus en plus peuplées mais elles ont de moins en moins de place. Avec ce système, on peut cultiver des produits de manière biologique sans utiliser de pesticides et surtout directement en ville. Le kit est cependant un peu plus complexe à monter qu’une étagère Ikea : il faut compter une dizaine de jours pour que l’ensemble soit installé et prêt à l’emploi.

Le concept pourrait bien révolutionner le quotidien des villes. Le modèle « Impact Farm » permet de faire pousser des légumes verts, des herbes ainsi que des fruits. Le produit pousse de façon biologique et on peut facilement contrôler la culture des produits. La méthode s’inspire de l’hydroponie, technique de culture sous serre. L’avantage est que cela ne nécessite pas beaucoup de place et le rendement est de qualité et régulier. Grâce à leur système, Mikkel Kjaer et Ronnie Markussen espèrent que les citadins vont se réconcilier avec l’agriculture. Surtout, il s’insère parfaitement dans la mouvance écologique actuelle.

visu-ferme-urbaine-3

Facilement démontable, le modèle « Impact Farm » est fait de matériaux recyclés. Il fonctionne avec des énergies renouvelables et récolte l’eau de pluie, employée pour la culture des produits. En somme, c’est un objet totalement écologique et à l’utilité évidente. Il peut servir à proposer des produits de qualité dans des zones délaissées mais aussi au commerce classique.

Si le modèle danois n’est pas le premier du genre (une ferme verticale en container a vu le jour à Boston), il est le mieux pensé au niveau de l’espace. Le premier modèle a été installé à Copenhague et va fonctionner en pilote pendant dix mois. Il a été monté dans une rue désertée et est soutenu par la ville et plusieurs bénévoles. L’idée est de voir si le modèle s’intègre bien et s’il peut fonctionner de concert avec les marchés et les restaurants. Nul doute que le principe sera apprécié par les citoyens.

visu-ferme-urbaine-7visu-ferme-urbaine-4 visu-ferme-urbaine-2 visu-ferme-urbaine-1Au-delà de la dimension pratique indéniable, cette initiative ouvre des perspectives intéressantes. Imaginez que ce modèle se développe à plus grande échelle : cela pourrait résoudre certains problèmes de sous-alimentation qui touchent beaucoup de gens. Si ces nouveaux systèmes n’ont pas la prétention de remplacer les zones agricoles, ils ont au moins le mérite de proposer une solution pratique et fonctionnelle. Dans d’autres domaines, des systèmes écologiques existent comme ces bus sans chauffeurs.

Ces articles vont vous plaire

— Léon Blum

Toute société qui prétend assurer aux hommes la liberté, doit commencer par leur garantir l’existence