12 215 personnes connectées

En Chine, il existe désormais une centrale solaire en forme de panda

La Chine vient de construire une ferme solaire assez surprenante : une centrale en forme de panda. Si la forme de ce projet est assez insolite, il vient surtout souligner la dimension pédagogique de ce lieu, et illustre les efforts faits par le pays pour se tourner vers les énergies propres à travers le solaire.

LA CHINE : CHAMPIONNE DU MONDE DU SOLAIRE

En 2015, la Chine est devenue le premier producteur d’énergie solaire au monde, dépassant ainsi l’Allemagne, tenante du titre jusque là. Mais le pays ne compte pas s’arrêter là et si il dispose déjà de 77.4 GW de capacités en énergie solaire, il envisage d’atteindre les 110 GW de capacités d’ici 2020. Cette transition vers le solaire s’inscrit dans une certaine logique économique, mais répond aussi à un objectif de développement industriel du pays, conscient du fléau de sa pollution record.

Véritablement tournée vers le solaire, la Chine est donc amenée à construire de nouvelles fermes solaires qui viendront soutenir ses objectifs dans ce domaine. La dernière centrale en date a une particularité assez insolite : vu du ciel, ses panneaux photovoltaïques forment un panda.

La Chine est désormais le premier producteur d’énergie solaire au monde

UNE CENTRALE QUI FOURNIT DE L’ÉNERGIE PROPRE POUR 50 000 MAISONS

La centrale « Datong Panda », développée par la société Panda Green Energy en partenariat avec le Programme de développement des Nations Unies, est avant tout une source importante d’énergie propre. Cette ferme solaire, qui sera prochainement opérationnelle, va en effet pouvoir alimenter jusqu’à 50 000 maisons.

Ne comptant pas s’arrêter là, la compagnie en charge du projet prévoit déjà de doubler sa puissance actuelle dans les années à venir, ce qui permettrait de réduire les émissions de gaz carbonique de 2.74 millions de tonne, et d’éviter l’utilisation de plus d’un million de tonnes de charbon d’ici 25 ans.

UN PROJET QUI SE VEUT AUSSI ÉDUCATIF

Évidemment, ce que l’on retient avant tout de cette centrale, c’est sa forme de panda qui est possible grâce à un savant assemblage de panneaux solaires gris et noirs. L’animal est l’un des symboles du pays et se trouve dans les montagnes qui entourent la centrale.  Avec cette forme particulière, Panda Green Energy veut attirer l’attention sur son ambitieux projet, mais la présence du panda vient aussi illustrer une des autres activités de la ferme : la dimension éducative.

En effet, le lieu sera aussi dédié à l’accueil des enfants et des jeunes, de façon à les sensibiliser au développement durable. La centrale Datong Panda veut donc agir sur la planète directement en produisant de l’énergie propre, mais aussi indirectement en formant les futures générations. Un projet qui se révèle donc des plus ambitieux et qui ne s’arrête pas là. En plus de la future expansion de la centrale, des fermes solaires sont déjà en projet aux iles Fidji et aux Philippines. Alors, à quand un panda solaire chez nous ?