12 473 personnes connectées

Grâce à des mutations génétiques, certaines personnes perçoivent des couleurs invisibles au commun des mortels

Certaines femmes sont nées avec des yeux hyper sensibles, ce qui leur permet de voir le monde d’une façon que la plupart d’entre nous ne peuvent même pas imaginer. SooCurious vous explique d’où vient ce « pouvoir » extraordinaire.

Notre vue est en partie permise par la présence de cônes dans nos yeux. Ces cônes sont des types de cellules sensibles à la lumière, des photorécepteurs qui convertissent l’énergie de la lumière en influx nerveux transmis au cerveau grâce aux nerfs optiques. La couleur de chaque partie de notre champ de vision active ces cellules à différents degrés, avec une combinaison précise de signaux qui déterminent la couleur de ce que nous percevons. Les yeux d’une personne lambda sont composés de trois types de cônes : on appelle cela la trichotomie.

oeil-10
Certaines personnes ne voient pas le monde de cette façon. Elles sont « tétrachromates ». Grâce à deux différentes mutations de chaque chromosome X, elles ont quatre cônes – ce qui augmente le nombre de combinaisons de couleurs qu’elles sont capables de voir. Une étude suggère qu’entre 2 et 3 % des femmes auraient été sujettes à cette mutation et donc disposeraient de quatre cônes. Tandis qu’une autre étude maintient que 47 % des femmes sont tétrachromates, ainsi que 8 % des hommes (Jameson, K. A., Highnote, S. M., & Wasserman, L. M., « Richer color experience in observers with multiple photopigment opsin genes »Psychonomic Bulletin and Review, vol. 8, no 2,‎ , p. 244–261. Ce qui est sûr, c’est que de nombreuses personnes disposant de ces quatre cônes ont une vision « normale ». De fait, les scientifiques ont du mal à trouver des personnes capables de prouver cette perception ultra développée.

Il y a quelques années, l’artiste australienne Concetta Antico a découvert qu’elle était porteuse de cette mutation génétique, qui lui a donné une perception des couleurs d’une sensibilité étonnante. Sa rétine est une vaste mosaïque de couleurs. Quand nous ne voyons qu’une couleur, Antico peut distinguer une large gamme de nuances différentes.

Concetta Antico

cocetta-Antico-2

« Je vois des petites pierres orange, jaunes, vertes, bleues et roses. Je suis choquée quand je me rends compte que les autres personnes ne le voient pas », confie-t-elle à la BBC. « Une feuille verte d’apparence ordinaire peut m’apparaître avec des nuances rouge vif, et une barquette de tomates est à mes yeux une palette multicolore de tons. » Grâce aux subtiles différences de couleurs qu’elle distingue, Antico affirme pouvoir trouver le fruit le plus mûr du premier coup d’oeil.

Des tests existent pour comparer les visions de tétrachromates des autres personnes. Et des études ont prouvé que le tétrachromatisme permettait de mieux voir dans la pénombre. Cette habilité leur permet par exemple de voir des scènes étonnamment vives au crépuscule.

Une peinture de Concetta Antico

concetta-antico-3

Malgré tout, de nombreuses questions persistent. Etant donné que beaucoup de femmes peuvent être porteuses de cette mutation, comment expliquer que si peu de gens revendiquent cette étonnante vision ?

« La raison pourrait être que l’on doit assez tôt travailler cette habilité », explique Kimberly James de l’université de Californie. En effet, Antico est une artiste qui a eu une attention toute particulière aux subtiles variations de couleurs tout au long de sa vie. « J’étais presque maniaque, explique-t-elle. J’ai toujours voulu représenter tout ce que je pouvais voir. » Il est possible que ce genre d’expérience intense ait été cruciale pour rétablir des circuits de son cerveau, de sorte qu’il a pu encaisser des signaux supplémentaires que ses yeux ont reçus.

Une peinture de Concetta Antico 

concetta-antico-5

Pour le savoir, des scientifiques de l’université du Nevada ont comparé la vision d’Antico avec celle de plusieurs participants, dont un autre tétrachromate qui n’est pas un artiste, et un artiste avec une vision normale.

L’expérience a testé la sensibilité des participants à différents niveaux de luminance à certaines longueurs d’onde de la lumière. Avec les cônes supplémentaires dans les yeux d’Antico, elle pouvait capter plus de lumière, ce qui veut dire qu’elle pouvait percevoir une différence de lumière très subtile de certaines nuances. Sans surprise, Antico a prouvé qu’elle était plus sensible qu’une personne moyenne, particulièrement au regard des tons rougeâtres. Un constat qui correspond parfaitement aux prédictions de son test génétique.

Une peinture de Concetta Antico

concetta-antico-7

Antico a aussi mieux performé que l’autre tétrachromate qui n’était pas un artiste – ce qui confirme l’idée que son éducation artistique avait été cruciale pour le développement de sa subtile distinction des couleurs.

Une peinture de Concetta Antico

concetta-antico-4

Ces études sont fascinantes ! Elles ne font que confirmer l’incroyable potentiel des capacités humaines, et surtout, l’inégalité de leur répartition. Si ce sujet vous intéresse, vous pouvez également découvrir 24 faits insolites sur le corps humain qui vont vous étonner.

Sans progrès, il n’y a pas de paix possible. Sans paix, il n’y a pas de progrès possible

— Kofi Annan