12 672 personnes connectées

Bien qu’elles soient moins considérées que les hommes, les femmes sont meilleures en développement informatique

Malgré les efforts déployés dans certains domaines et par plusieurs institutions, l’égalité des sexes est loin d’être acquise. C’est ce que montre une étude américaine, menée sur le code fourni par des développeurs informatiques. Pourtant, la même recherche montre que le travail de la gent féminine est plus qualitatif que celui des hommes. SooCurious vous en dit plus sur cette étude.

L’étude a été réalisée conjointement par des chercheurs des départements informatiques de l’université d’Etat polytechnique de Californie et de l’université d’Etat de Caroline du Nord, aux Etats-Unis. Pour ce faire, les scientifiques américains ont étudié le travail de 1,4 million d’utilisateurs de la plate-forme de partage de code open source GitHub. De ces membres, qui représentent 11,6 % du total des adhérents du site, les chercheurs ont pu déterminer le sexe via une correspondance entre leur adresse mail et leur profil Google +.

Femme-ordinateur-2 Une femme travaille sur son ordinateur via Shutterstock

Après avoir étudié les différents facteurs qui pourraient fausser l’étude, tels que la longueur des codes rendus par les femmes ou encore les langages de programmation utilisés, les chercheurs ont pu exclure toute corrélation avec les résultats obtenus. Ces résultats, justement, montrent que 78,6 % des changements proposés par des femmes pour des dépôts sur GitHub ont été acceptés. En revanche, les hommes affichaient une moyenne de 74,6 % d’acceptation. L’étude montre donc qu’en moyenne, le travail des femmes est plus qualitatif que celui de leurs homologues masculins.

L’étude met également en avant une autre caractéristique intéressante, celle-ci relative à l’égalité des sexes. En clair, sur GitHub, les utilisateurs non connus de la communauté ont une moyenne d’acception de leur travail plus faible que les autres. Dans ce cas, et lorsque le sexe du codeur est connu, l’ouvrage des femmes est très clairement moins bien vu. Elles voient ainsi leur proportion d’acception passer de 71,8 % avec un profil neutre à 62,5 % lorsque leur genre est connu. Pour les hommes, en revanche, cette différence est bien moindre.

Femme-ordinateur-1Une jeune femme travaille sur son ordinateur via Shutterstock

Ces résultats montrent une réelle différence d’acceptation entre le travail des femmes et celui des hommes dans le monde de l’informatique. C’est également ce que l’on constate au regard de la composition des équipes de développement de grandes entreprises du secteur, comme Google ou Facebook. Dans la première entreprise, 18 % des employés techniques étaient des femmes en 2015 et elles n’étaient que 16 % chez le géant des réseaux sociaux, preuves que les mentalités doivent encore changer. Si ce type de travaux vous intéresse, découvrez également cette étude qui montre que des robots remplaceront cinq millions de travailleurs dès 2020.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux