13 135 personnes connectées

Cette femme au courage exemplaire a pris tous les risques pour sauver ces 100 chiens d’une mort atroce

Dans la commune de Yulin en Chine, pour célébrer le solstice d’été, certains habitants ont pour coutume de déguster… du chien. Lors de ce festival, c’est plus de 10 000 de ces boules de poils qui sont abattues pour la consommation. En Chine, tout le monde n’approuve pas cette pratique, en particulier Yang Xiaoyun, une enseignante retraitée qui a parcouru des milliers de kilomètres et dépensé sans compter pour sauver 100 chiens d’une mort certaine. Partez à la rencontre de cette femme au touchant dévouement. 

Certaines régions de Chine ont des traditions ancestrales et inchangées depuis bien longtemps. L’une d’elles consiste à se délecter de viande de chien lors d’un festival, qui a eu lieu à Yulin, le 20 juin. Pour l’occasion, c’était près de 10 000 chiens qui allaient être mangés. Heureusement, Yang Xiaoyun, une enseignante retraitée de 65 ans et qui tient un refuge pour animaux à Tianjin, est intervenue. Yang a parcouru plus de 2400 km et a dépensé plus de 1000 € pour sauver 100 de ces chiens.

Son action a bouleversé le monde entier entrainant une vague d’indignation sur les réseaux sociaux (# stopYulin2015), tous accusant les organisateurs du festival de cruauté et torture inutile sur ces animaux.

Yang Xiaoyun, une enseignante à la retraite qui veut arrêter l’abattage de chiens en Chine

1-femme-sauve-100-chiens

 

Yang a décidé de parcourir plus de 2400 km et a dépensé près de 1000 € pour sauver 100 chiens d’une mort certaine

4-femme-sauve-100-chiens

5-femme-sauve-100-chiens

 

Chaque année, 10 000 chiens sont mangés à la fête traditionnelle chinoise de Yulin

19-femme-sauve-100-chiens

 

Beaucoup ont accusé les organisateurs de cruauté inutile lors de la cuisson des chiens

22-femme-sauve-100-chiens

 

Ici, elle se trouve à côté de la cage de pauvres chiens qu’elle vient d’acheter auprès des revendeurs de viande de chien

18-femme-sauve-100-chiens

 

Les mentalités concernant la consommation de chien et de chat en Chine commencent à changer, mais certaines traditions sont profondément ancrées dans certains esprits. 

20-femme-sauve-100-chiens

21-femme-sauve-100-chiens

 

Beaucoup de ces chiens nécessitent une attention médicale particulière qu’elle leur fournit

2-femme-sauve-100-chiens

 

Elle dirige un refuge appelé « Common Home », qui est le foyer de plus de 1000 chiens

3-femme-sauve-100-chiens

 

Yang fait du pain de maïs cuit à la vapeur, deux fois par jour, pour nourrir les chiens. C’est tout ce qu’elle peut se permettre de leur offrir.

6-femme-sauve-100-chiens

7-femme-sauve-100-chiens

8-femme-sauve-100-chiens

 

Son refuge a besoin de bénévoles et de dons pour correctement fonctionner

9-femme-sauve-100-chiens

 

C’est toujours un régal pour tous les animaux de recevoir la visite de bénévoles

10-femme-sauve-100-chiens

11-femme-sauve-100-chiens

 

Elle essaie tout de même de leur donner des friandises chaque week-end

12-femme-sauve-100-chiens

13-femme-sauve-100-chiens

14-femme-sauve-100-chiens

15-femme-sauve-100-chiens

16-femme-sauve-100-chiens

17-femme-sauve-100-chiens

Une-femme-sauve-chien

Yang Xiaoyun nous donne une belle leçon de dévouement et de générosité. Elle a sauvé 100 chiens qui vivent aujourd’hui auprès d’elle en attendant de trouver un foyer qui les aimera autant. On espère que d’autres suivront son exemple car il reste encore beaucoup à faire pour que tous les animaux vivent bien partout dans le monde. Et vous, seriez-vous prêt à accueillir autant de chiens pour les sauver d’une mort certaine ou pensez-vous que nous devons respecter les coutumes dans ces pays ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux