12 582 personnes connectées

Faire de grosses erreurs professionnelles est un excellent moyen de progresser dans votre carrière

erreur-ordinateur

Etre méticuleux et travailleur est une bonne chose en soi, mais ce ne sont pas les seules qualités pour progresser dans votre carrière. L’un des meilleurs moyens d’avancer est… de faire des erreurs ! DGS vous explique pourquoi se tromper au travail peut s’avérer très bénéfique.

Lily Zhang, rédactrice pour le site The Muse, a rencontré Marilyn Tam dans le cadre d’une conférence organisée par l’Association nationale de développement de carrière. Cette femme a débarqué dans le monde du travail en tant qu’ouvrière à Hong Kong alors qu’elle n’était qu’une enfant et elle est aujourd’hui PDG de l’entreprise Aveda Corp. Lors de son discours, elle a livré les clés de son succès professionnel selon quatre principes : dire la vérité tout le temps, se faire des partenaires en affaires et… faire des erreurs (l’autre sera expliqué plus tard).

Pour préciser, Marilyn explique qu’il faut éviter les petites erreurs, qui montrent seulement que vous faites preuve d’inattention et d’un manque de perfectionnisme. Si au contraire votre carrière se passe sans aucune anicroche, c’est que vous avez été trop prudent et immobile. Les grosses erreurs, par contre, sont ce qu’il faut faire. « Les grosses erreurs sont parfois le corollaire d’un grand pas en avant. Elles ne peuvent arriver que si vous avez planifié et pensé les choses. Bien sûr, si un opération importante se termine mal, cela peut vous coûter, mais cela vous donnera également les informations nécessaires pour modifier votre stratégie. Vous apprenez, vous vous ajustez et vous revenez avec une solution qui fonctionne. Les gens qui ont le plus de succès dans la vie sont ceux qui ont le mieux géré leurs grosses erreurs. »

faute-travail

Comment faites-vous donc pour traduire cela dans votre réflexion de tous les jours, spécifiquement si vous êtes un perfectionniste ? Comprenez que faire des fautes n’est pas contre-productif. C’est en fait totalement lié au succès. Marilyn n’incite pas non plus à l’imprudence ; elle voit les erreurs comme la preuve de plan méthodiquement mis en place. Prenez conscience que les grosses erreurs sont en rapport avec votre ambition et votre prise de risques. Le dernier principe de Marilyn était « Mourez par votre propre lame », qui soutient la notion de se battre pour vos propres idées, surtout si vous avez fait le travail en amont pour bien les construire.

discussion-idee

Nous sommes rassurés de savoir que les fautes au travail ont un impact positif sur notre carrière. Nous aurons un peu moins peur de prendre des risques désormais, tant que nous gardons à l’esprit qu’il sera possible d’apprendre de nos erreurs. A la rédaction, beaucoup d’entre nous sont perfectionnistes et n’hésiteront plus à se battre pour leurs idées. Avez-vous la sensation que vos erreurs vous ont aidé dans votre travail ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque année ce sont 25 milliards de bouteilles de verre qui sont triées et recyclées en Europe.