12 983 personnes connectées

Avec cette extension de Chrome, vous en saurez plus sur la collecte de vos données Facebook

Même s’il nous arrive parfois de seulement les survoler, notre utilisation des réseaux sociaux est quotidienne, ce qui est particulièrement véridique pour le réseau Facebook. Derrière nos divers agissements se cache une quantité colossale de données enregistrées au jour le jour, permettant aux géants du web d’en savoir toujours plus sur nous, bien plus qu’ils ne le devraient.  Ainsi, le navigateur Chrome de Google propose une nouvelle extension afin de vous permettre d’en savoir plus sur le fonctionnement de cette collecte de data.

La collecte de données est le fond de commerce des géants du web tels que Facebook et Google, qui vendent des informations privées aux divers annonceurs à notre insu afin qu’ils puissent mieux nous cibler. À force de passer au peigne fin nos multiples habitudes, ces géants nous connaissent encore mieux que nous-même. Il est donc légitime de nous poser la question, non pas de savoir ce qu’ils savent sur nous, mais plutôt ce qu’ils ne savent pas. Mise au point par Hang Do Thi Duc et Regina Flores Mir, cette nouvelle extension de Google Chrome baptisée Data Selfie nous permet d’en savoir plus en étudiant notre propre utilisation de Facebook.

Grâce à des algorithmes de machine learning appliqués aux textes saisis, l’extension se connecte à l’intelligence artificielle Watson d’IBM et comptabilise le temps passé sur toutes les publications présentes sur le mur Facebook. Combien de temps vous restez scotchés sur une publication, ce que vous « likez » , sur quoi vous cliquez ou encore ce que vous écrivez… Rien n’est laissé au hasard. Data Selfie peut en apprendre beaucoup sur nos opinions en seulement quelques jours, même religieuses et politiques.

« Nous ne connaissons pas les algorithmes de Facebook qui sont protégés par la propriété intellectuelle », explique Regina Flores Mir. « Ce qui nous intéressait, c’était de savoir ce qu’il est possible de faire de ces données. C’est aussi pour ça que nous avons utilisé la technologie de pointe IBM Watson qui donne un bon aperçu des possibilités actuelles en matière de traitement du langage naturel. »

Vos données sur Internet sont collectées via Depositphotos

Pour une transparence optimale, les fondatrices ont laissé le code source du programme en open source et gratuit sur GitHub. « Nous ne stockons ni n’utilisons vos données à d’autres fins, c’est pourquoi notre code est public, afin que chacun puisse s’en assurer. D’autres développeurs pourront ainsi s’en emparer afin de porter l’extension sur d’autres navigateurs comme Firefox ou Safari », expliquent-elles sur le site de l’extension.  Toutefois, même si cette démarche permet de nous éclairer sur le sujet, le développement constant de ces algorithmes rendront nos informations personnelles de moins en moins confidentielles.

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

— Simone Weil