12 018 personnes connectées

Faire craquer vos doigts est-il dangereux pour votre santé ?

Pour beaucoup de personnes, se faire craquer les articulations est une habitude presque inconsciente. Cette pratique soulage souvent et pourtant, certains craignent les risques d’arthrite qu’elle pourrait engendrer. Mais est-ce réellement mauvais ? SooCurious vous apporte la réponse et vous en dit plus sur ces craquements qui en soulagent certains et qui en agacent d’autres. 

Il existe un mythe de longue date selon lequel se faire craquer les doigts peut vous donner de l’arthrite. Ce qui est sûr, c’est que le son émis par ce genre de pratique risque de faire grincer des dents les personnes se trouvant autour de vous. Pour autant, est-ce réellement mauvais de se faire craquer les doigts ?

Image-1

 

Est-ce mauvais de se faire craquer les doigts ?

Si beaucoup grimacent lorsqu’ils se font craquer les articulations, ils éprouvent souvent une sorte de libération. En revanche, si vous ressentez une douleur lors des craquements, évitez bien sûr de recommencer et allez voir un médecin. Mais à part ce cas particulier, faire craquer ses doigts (voire votre dos et vos épaules) est-il si mauvais pour vous ? Probablement pas.

Pourquoi les articulations craquent-elles ? En réalité, un liquide composé de gaz (oxygène, azote et dioxyde de carbone), appelé liquide synovial, rempli certains espaces de vos articulations. Ce liquide réduit la friction de vos articulations lorsque vous vous déplacez. Il agit comme un lubrifiant. Mais quand vous étirez vos articulations, la pression du liquide diminue de sorte qu’il s’évapore dans l’espace étiré et crée un vide partiel. Des bulles se forment et le son du craquement proviendrait de l’éclatement de ces bulles en question. Pour faire craquer la même articulation une deuxième fois, il vous faudra attendre environ vingt minutes, le temps que le liquide composé de gaz se répartisse à nouveau équitablement et de manière fluide entre vos articulations.

Image-2-ok-

Ces craquements sont-ils un signe précurseur de l’arthrite ? A priori, non. L’allergologue Donald Unger, qui est probablement le chercheur le plus dévoué au craquement des articulations, a examiné pendant longtemps cette pratique. Dès son adolescence, alors que sa mère lui disait d’arrêter au risque d’avoir de l’arthrite, il continua à faire craquer les doigts de sa main gauche au nom de la science. Il fit craquer ses articulations pendant 60 ans, laissant sa main droite intacte pour avoir un outil de comparaison. Malgré cela, après son auto-expérimentation de plusieurs décennies, aucun symptôme d’arthrite ne sera décelé, ni dans la main droite, ni dans la main gauche.

Même s’il s’agit d’une étude portant sur un seul cas, la plupart des spécialistes sont d’accord avec la conclusion de Unger selon laquelle il n’y a pas de lien entre les craquements d’articulations et l’arthrite. Un nouvelle étude de 2010 a tout de même cherché à vérifier cette conclusion à travers une expérimentation sur 215 personnes. A nouveau, aucun lien ne fut établi entre l’arthrite et le craquement d’articulation. Plus étrange encore, ceux qui ne faisaient pas craquer leurs doigts avaient des taux d’arthrite supérieurs aux autres. Une autre étude de 1975, à plus petite échelle (patients d’une maison de soins infirmiers), a également établi qu’il n’existait aucune corrélation. En revanche, une étude de 1990 effectuée sur 300 personnes a constaté que se faire craquer les articulations sur une longue période pouvait provoquer le gonflement de la main et la diminution de la force de préhension. Mais ces recherches n’ont pas été reprises par la suite.

 

Le son que vous entendez pourrait ne pas être le craquement de vos articulations 

articulationmobile

Le craquement d’une articulation peut souvent être confondu avec le claquement que font les tendons. En effet, les tendons sont comme des élastiques situés entre les muscles et les os et permettant de relier les premiers aux seconds. Quand il y a un mouvement de l’articulation, le tendon est sollicité et cela peut parfois déclencher un son d’éclatement. Il est fréquent d’entendre ce genre de bruit lorsque vous passez d’une position « assise » à une position « debout » et inversement, ou lorsque que vous descendez des escaliers.

Il existe une autre explication concernant le son émis par le craquement des articulations. Il s’agit du bruit grinçant de fragments d’os contre le cartilage. C’est la crépitation. Elle se produit le plus souvent au niveau du genou mais pas de panique, elle ne présente aucun risque. Vous n’avez pas à vous préoccuper de ces sons de claquement ou de craquement à moins qu’ils ne se soient éveillés à la suite d’une blessure ou s’ils sont accompagnés de douleurs.

 

Les habitués du craquement d’articulations peuvent désormais être rassurés. Pour ceux qui ne le supportent pas, vous allez devoir continuer à vous boucher les oreilles. A la rédaction, certains sont ravis de pouvoir soulager leurs articulations sans risque ! Et vous, avez-vous cette habitude ?

Ces articles vont vous plaire

Il faudrait convaincre les hommes du bonheur qu’ils ignorent, lors même qu’ils en jouissent

— Montesquieu