13 045 personnes connectées

12 endroits absolument mystérieux qui sont parmi les destinations les moins explorées au monde

L’homme a beau être monté au sommet de l’Everest et avoir marché sur la Lune, il est loin de connaître tous les recoins de la planète sur laquelle il vit depuis des millénaires. La preuve avec ces 12 endroits mystérieux et somptueux où très peu ont mis les pieds. De quoi jouer les aventuriers !

 

Le Gangkhar Puensum

gangkhat-puensum

Bien qu’on puisse être amené à penser que cette montagne, située à la frontière entre le Bhoutan et la Chine et qui culmine à 7 570 mètres, soit le paradis des aventuriers, elle demeure à ce jour, inexplorée. La faute, principalement, à l’interdiction de pratiquer toute forme d’activité de montagne sur ses flancs.

En effet, au Bhoutan, tout sommet dépassant les 6 000 mètres est considéré comme impraticable pour deux raisons : les locaux considèrent que des esprits sacrés y ont élu domicile et le pays ne dispose pas de l’équipement nécessaire au sauvetage de personnes qui pourraient se blesser ou se retrouver piégées en altitude. L’ascension du Gangkhar Puensum étant strictement interdite depuis 20 ans, cette région du globe est donc logiquement inexplorée.

 

Le Gunung Mulu National Park, Bornéo

mulu

Le parc de Mulu, à Bornéo, accueille le plus grand complexe de caves souterraines au monde et, de la même façon qu’il reste 90 % des grottes de la planète à découvrir, cet endroit demeure très peu inexploré. Cependant, contrairement aux autres lieux de cette série, il est relativement simple d’accès.

Ainsi, 3 moyens de transport s’offrent à vous pour atteindre Mulu : l’avion (le plus sûr) qui part tous les jours, le bateau (le plus lent) ou bien vos pieds (incontestablement, le plus dangereux). Une fois sur place, il n’y a que l’embarras du choix puisque la jungle et les 3/4 des grottes sont inexplorées.

 

La Namibie

antilope-desert-namibie

Pays d’Afrique le moins peuplé, la Namibie est également le seul endroit de cette liste qui abrite un désert : le Kalahari, qui s’étend de la Namibie au Botswana jusqu’à l’Afrique du Sud. Le pays étant un des premiers au monde à avoir fait de la protection de l’environnement une priorité, au point de l’incorporer à sa constitution, on y trouve logiquement de nombreuses espèces d’animaux sauvages et des paysages préservés qui n’attendent qu’une chose : qu’on les explore.

 

L’inlandsis du Groenland

inlandsis-groenland

Cette calotte polaire recouvre près de 80 % de la surface totale du Groenland et mesure pas loin de 3,5 kilomètres d’épaisseur ! Pour vous donner une idée, seul l’inlandsis de l’Antarctique est plus grand que celui du Groenland. Compte tenu de la taille de cette couche de glace colossale, il ne fait nul doute qu’il y a pléthore de choses à y découvrir. Pour preuve, des scientifiques y ont d’ailleurs découvert « un monde souterrain », plus tôt dans l’année. Une découverte qui ne représente qu’une infime partie des secrets dont regorge cette région du globe.

 

Kamtchatka, Russie

russie-kamchatka-volcan

La Sibérie est à la fois la plus grande région de Russie et l’endroit le moins exploré du pays. Tristement connue pour son climat hostile, elle représente plus de 77 % des terres russes et abrite seulement 27 % de la population totale. Cependant, si la Sibérie fait office de bout du monde inhabité, c’est bel et bien la péninsule de Kamtchatka qui est la partie la moins explorée.

Bien que cette dernière abonde en phénomènes géologiques passionnants tels que des volcans, des geysers et des baies, elle demeure en grande partie inexplorée grâce à son emplacement éloigné des zones de civilisation et à ses hivers aux conditions météorologiques extrêmes.

 

La forêt équatoriale amazonienne

foret-amazonie

Si la forêt équatoriale amazonienne est aussi peu explorée, c’est en grande partie à cause de sa taille : à cheval sur 9 pays différents et s’étendant sur plus de 5 500 000 km², elle est logiquement la plus grande du globe. En plus d’être colossale, la forêt amazonienne est un sanctuaire pour la faune et la flore terrestre. D’ailleurs, selon des études scientifiques, l’Amazonie abrite 10 % de la totalité des espèces animales de la planète et bon nombre d’espèces y sont souvent découvertes, notamment dans la canopée, qui abriterait, selon des hypothèses, plus de 50 % de la faune mondiale.

 

La Grande Barrière de corail

grande-barriere-corail

Très peu explorée, la Grande Barrière de corail est également l’un des endroits les plus menacés de la planète, la faute au réchauffement climatique et à l’homme. Avec 900 îles et pas loin de 3 000 récifs, cet endroit de la planète abrite un nombre incalculable d’espèces marines que vous pouvez observer avec un simple brevet de plongée… Donc, si jamais l’envie vous prenait de plonger sur la Grande Barrière de corail, faites-le en respectant la faune et la flore marine qui y vit. Vous savez ce qu’il vous reste à faire ;).

 

Papouasie-Nouvelle-Guinée

papouasie-nouvelle-guinee

Foyer de plusieurs tribus indigènes, la Papouasie-Nouvelle-Guinée est très peu explorée, la faute principalement à une végétation très dense qui complique énormément les déplacements. Cependant, le pays ne manque pas d’attraits : le manque de routes pavées et d’infrastructures ont, jusqu’à présent, empêché le tourisme de venir dégrader les paysages sauvages de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

 

La Birmanie

myanmar

Bien qu’il y ait de plus en plus d’expéditions depuis quelques années, la Birmanie, aussi connue sous le nom de Myanmar, demeure relativement inexplorée. La climat politique très tendu qu’a connu le pays depuis un demi-siècle a favorisé la préservation du paysage, gardant toute forme de tourisme éloignée de la région. Cependant, depuis 2011, année du changement sur le plan politique, la Birmanie a commencé à ouvrir progressivement ses frontières. Le pays abrite plus de 135 groupes ethniques différents ainsi que des espèces animales en voie d’extinction, comme les ours des cocotiers.

Enfin, Myanmar fait office de paradis pour les historiens et scientifiques de la planète tant il y a à apprendre sur son passé : à ce jour, les milliers d’années d’histoire du pays relèvent du quasi mystère.

 

Le bassin du Congo

foret-equatoriale-congo

La forêt amazonienne a beau être plus vaste, celle du Congo est encore plus inexplorée. Le bassin du Congo, qui couvre tout de même 15 % du continent africain, a toujours été source de fascination, pour les locaux comme pour les étrangers. Le pays, que Henry Morton Stanley fut le premier à découvrir en 1876, est essentiellement peuplé par les Bantous et demeure actuellement un des endroits les plus mystérieux au monde.

 

La région du lac Vostok, en Antarctique

lake-vostok

Même au 21e siècle, l’Antarctique demeure un mystère. L’un des endroits les plus intrigants de cette région de glace est incontestablement le lac Vostok. Situé à l’est, on raconte que la glace a recouvert ce point d’eau il y a 15 à 25 millions d’années, ce qui expliquerait pourquoi on y fait souvent la découverte de fossiles et de nouvelles formes de vie. Découvert en 1993, le lac Vostok n’a que très peu été exploré et les échantillons qui y ont été prélevés n’ont toujours pas donné de réponses quant à son histoire.

 

La fosse des Mariannes

sous-eau

Alors que nous ne connaissons que très peu de choses sur les océans et mers de la planète, la fosse des Mariannes est l’endroit sous-marin sur lequel nous avons le moins d’information. Ce gouffre aquatique est le segment le plus profond de l’océan comme en atteste le Challenger Deep, le point le plus profond jamais observé, qui se situe à 10 900 mètres de profondeur.

Cela dit, les rares infos dont disposent les scientifiques sur la fosse des Mariannes, décrivent un endroit fascinant qui abrite des créatures uniques et étranges, habituées à la pression des hauts-fonds et aux températures extrêmes des profondeurs océaniques, comme la baudroie des abysses. Bref, c’est incontestablement l’endroit le moins exploré au monde !

 

Tous ces endroits du globe ont l’air aussi somptueux que mystérieux. Au bureau, si certains aimeraient partir à la découverte de la richesse culturelle birmane, les autres préfèreraient plonger au milieu des magnifiques paysages aquatiques de la Grande Barrière de corail. Lequel de ces lieux inexplorés aimeriez-vous découvrir ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux