13 646 personnes connectées

Elon Musk a créé une entreprise pour relier le cerveau humain aux ordinateurs

Elon Musk se lance dans un nouveau projet. Le patron de Tesla et de SpaceX a révélé l’existence de sa nouvelle entreprise et de son enjeu : développer des implants pour le cerveau. Un projet futuriste qui permettrait à l’Homme de rester performant vis-à-vis des intelligences artificielles.

En quoi consiste ce nouveau projet ?

D’après le Wall Street JournalElon Musk a créé une nouvelle entreprise dont l’objectif est aussi déroutant que futuriste : Neuralink. Les chercheurs qui y travaillent planchent actuellement sur une interface permettant de relier le cerveau humain à un ordinateur grâce à des implants pour notre cerveau.

Via cette dernière, un être humain pourrait ainsi s’adapter aux évolutions technologiques en fusionnant par exemple avec des logiciels. Le but de cette interface est de permettre aux hommes de suivre l’évolution des intelligences artificielles afin de ne pas être dépassés par ces dernières.

Pourquoi Elon Musk a-t-il choisi de développer le Neuralink ?

Très impliqué en matière de nouvelles technologies, Elon Musk est aussi très concerné par l’avenir de l’humanité. Dans un monde hyper-connecté où les évolutions dépassent parfois l’imagination, le patron de SpaceX et de Tesla redoute l’avènement de l’intelligence artificielle. Il craint d’ailleurs que l’Homme ne devienne dans le futur un sous-citoyen au service des intelligences artificielles.

Lors d’une conférence, il a ainsi évoqué l’idée que pour pouvoir garder le contrôle face aux IA, l’Homme doive devenir un cyborg. L’interface serait destinée à travailler en augmentant l’élément qui fait la force de l’humain : son cerveau. Il a également pour vocation de nous aider à rester performants face à des intelligences artificielles si avancées qu’elles en deviennent des menaces.

L’IA, une technologie qui effraie même les plus grands

Elon Musk n’est pas le seul à s’inquiéter du potentiel des intelligences artificielles. Mickael Vasser, chef du projet MetaMed Research affirme que dans le futur, en plus de nous dépasser intellectuellement, « une IA non contrôlée pourrait éradiquer l’humanité ».

Stephen Hawking a également son avis sur la question, et il rejoint celui du patron de Tesla :  » Le développement de l’intelligence artificielle pourrait épeler la fin de la race humaine. Il prendrait son envol et se redessinerait à un rythme toujours croissant. Les humains, qui sont limités par l’évolution biologique lente, ne pourraient pas concurrencer, et seraient remplacés. « . L’intérêt d’Elon Musk dans l’entreprise Neuralink est donc justifié et ses potentielles utilisations sont déjà évoquées.

Dans quels domaines, une telle technologie pourrait-elle être utilisée ?

Neuralink étant encore au statut de projet, il est difficile de définir quelles seront ses applications une fois réalisées. A l’origine, le dispositif aurait pour vocation d’optimiser notre cerveau en créant par exemple des composants de stockage amovibles pour nos souvenirs, de retenir plus facilement des informations voire de programmer ce que nous voulons être.

Cependant, Elon Musk a glissé un petit indice quant à la fonction de cette interface : à la création de l’entreprise en 2016, il a présenté Neuralink comme « entreprise médicale » selon le Wall Street Journal. Et les médecins pensent que le dispositif pourrait être utile pour traiter certains patients souffrant de troubles comportementaux ou de maladies neurodégénératives.

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux