12 391 personnes connectées

Edwin gagne la confiance des animaux de la forêt pour les photographier dans leur intimité

Photographier des animaux à leur état sauvage n’est pas une chose aisée. Pourtant, Edwin a réussi à capturer des moments d’intimité des animaux de la forêt dans d’étonnants clichés après avoir gagné peu à peu leur confiance. On vous fait découvrir ses photographies.

Edwin Kats est un photographe néerlandais doté d’un incroyable talent : celui de gagner la confiance des animaux sauvages. Ainsi, c’est dans un rayon de 10 km de forêt entourant sa maison, qu’il a capturé les moments de vie de plusieurs espèces animales allant de l’hérisson au renard des neiges en passant par une multitude d’oiseaux, nullement préoccupés par sa présence.

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe1

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe2

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe3

Il nous confie : « J’aime les écureuils et les hérissons en particulier, parce que chaque individu a son propre caractère. J’en ai rencontré des curieux, des joueurs, des peureux, des timides. Tous les animaux sont splendides lorsque les couleurs automnales viennent se mêler à eux. Les écureuils me font beaucoup rire par moments, ils essayent toujours de m’embêter en ne faisant jamais ce que j’espère qu’ils feront. » En effet, il a dû attendre longtemps avant de pouvoir faire ce fabuleux cliché où l’on voit un écureuil voler : « C’est difficile à dire… Cela se compte en semaines, peut-être même des mois avant que je ne réussisse à avoir la photographie d’un écureuil en plein vol. »

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe4

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe5

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe6

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe7

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe8

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe9

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe10

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe11

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe13

Lorsqu’on lui demande s’il a des conseils à donner aux autres photographes, il rétorque : « Une chose que j’ai apprise, c’est que vous obtenez de fabuleux résultats en suivant au jour le jour un individu en particulier. Essayez de connaître votre sujet, et suivez-le au fil des saisons. Essayez de le photographier dans la neige, dans les couleurs de l’automne ou encore avec un rayon de soleil d’un matin d’été. L’avantage, c’est que les animaux même très timides finiront par vous connaître et vous faire confiance. Le meilleur sentiment existant est celui d’avoir été accepté par un animal sauvage. »

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe12

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe14

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe16

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe17

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe18

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe20

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe21

des-animaux-sauvages-revelent-toute-leur-douceur-a-travers-les-cliches-dun-photographe15

Ces clichés sont vraiment superbes ! La démarche originale d’Edwin, qui est de suivre un animal et de gagner sa confiance, est étonnante… Et surtout, elle permet au photographe de capturer des moments d’intimité qu’il n’aurait jamais pu photographier autrement. Il est aussi agréable de voir que certaines personnes se soucient du respect porté aux animaux et font en sorte de ne pas envahir leur intimité sans y avoir été précédemment « invitées ». Et vous, que pensez-vous de la démarche d’Edwin ?