12 621 personnes connectées

Dan Simmons réécrit l’Histoire dans L'Échiquier du mal, une merveille littéraire entre horreur et fantastique

Dan Simmons est connu pour son fameux Hyperion Cantos, l’une des plus grandes oeuvres de science-fiction de l’Histoire. Mais autour de cela se dresse une bibliographie fascinante mélangeant polar, horreur et histoire. L’Échiquier du mal s’inscrit dans cette mouvance avec un concept qui propose une relecture de notre monde à travers des hommes aux pouvoirs spéciaux ayant la capacité de manipuler les autres et donc le cours de l’Histoire.

 

Publié en 1989 sous le titre original de Carrion Comfort puis en 1992 avec son second titre, le livre gagne le Bram Stoker Award et le Locus Poll Award l’année suivante. Un roman énorme avec une ambition démesurée qui reste cependant cohérente tout du long pour faire vivre aux lecteurs une expérience inoubliable. Dans le monde de l’Échiquier du mal, une fraction de l’humanité possède ce qu’ils appellent le Talent. Ils pénètrent dans l’esprit des autres pour les manipuler comme des marionnettes afin d’assouvir leur soif de pouvoir. Des guerres que ces êtres exceptionnels se livrent alors que l’Histoire devient leur jouet.

 

ls-carrion-dan

 

Le nazisme, les assassinats de personnalités, les révoltes, les violences inouïes des dernières décennies sont en fait que les conséquences de leurs actions. Une vision trouble qui explique le choix du titre. La version française du titre, oui, mais surtout la version originale. Carrion Comfort (Putride Réconfort) est le titre d’un poème de Gerard Manley Hopkins dont les trois premiers apparaissent sur la première page du roman. Dans ce poème, l’auteur y décrit son anxiété face à la vie et son désespoir envers l’avenir. Les autres vers qui marquent le début de la deuxième et troisième partie du roman n’annoncent rien de mieux que la souffrance et l’absence d’espoir. On est presque dans un enfer dantesque.

 

ls-carrion-hopkins

 

Pour rester sur un ton plaisant, les premières pages nous font faire la connaissance de Saul Laski, prisonnier d’un camp d’extermination nazi en 1942. La vie est bien entendu horrible, mais prend un tournant étrange lorsqu’il est emmené jusqu’à un château à l’écart de tout par un colonel SS. Une fois à l’intérieur, il est utilisé comme pion d’un échiquier géant avec d’autres prisonniers pour jouer dans une partie entre le colonel et un vieil officier. Manipulé par le Talent des nazis, son corps se déplace sans son consentement alors qu’il est forcé de tuer les autres juifs perdant la partie.

 

ls-carrion-fran

 

Après la guerre, il tente de retrouver la trace de ces hommes pour expliquer son expérience alors que nous faisons un bond en avant vers les années 80 où plusieurs utilisateurs du Talent tentent de gagner cette guerre incessante. L’histoire nous emporte avec violence dans les passés sanglants de personnages tous plus mystérieux les uns que les autres alors que le commun des mortels est manipulé pour servir leurs sombres desseins. Les rares ayant conscience de ce qui leur est arrivé ont le même but que Saul : comprendre et se venger. Si vous êtes sensible, il faudra y réfléchir à deux fois avant de vous plonger dans la lecture de L’Échiquier du mal. Dan Simmons est un expert de la torture mentale et certains passages sont réellement troublants. Troublants et géniaux.

 

ls-carrion-first

 

L’ambition du roman se fait rapidement sentir alors que l’on réalise le tissage de relations entre des personnages exceptionnels et que Dan Simmons nous transporte à travers les dernières décennies de notre Histoire et nous fait voir cette dernière sous un autre angle. Ne soyez pas découragé par l’épaisseur du livre, car malgré son petit millier de pages, le dynamisme de la narration et les nombreux rebondissements vous tiendront en haleine et vous feront tourner les pages jusqu’à en oublier le nombre d’heures passées à lire. Même si l’ouvrage fait partie de l’une de ses premières oeuvres, il reste l’un des plus réussis et marquants de sa carrière.

 

Que vous soyez fan de l’écriture de Simmons en venant d’Hypérion ou amateur de romans d’horreur, vous ne pouvez pas vous tromper en ramassant une copie de L’Échiquier du mal. Une intrigue ambitieuse qui vous forcera à imaginer le déroulement de notre Histoire d’une autre manière alors que les complots et la manipulation à l’échelle globale sont les instruments de quelques puissants. Au-delà des genres, un incontournable de la littérature du XXe siècle. Avez-vous déjà lu un roman de Dan Simmons ?

Ces articles vont vous plaire

Si nous osons dire la vérité sur le passé, peut-être oserons-nous dire la vérité sur le présent.

— Ken Loach