13 935 personnes connectées

L’entreprise OpenRov dévoile comment ses drones vont révolutionner l’exploration sous-marine

Si les nouvelles technologies nous permettent toujours de dépasser nos limites, encore faut-il pouvoir se les offrir. C’est le problème rencontré par David Lang et Erick Stackpole, deux explorateurs et chasseurs de trésors qui se sont heurtés aux prix démesurés des drones sous-marins lors d’une expédition. Face à l’investissement nécessaire, les deux hommes ont décidé de construire eux-mêmes leur drone, un véhicule sous-marin à petit prix.

C’est en 2012 que David Lang et Erick Stackpole ont pris conscience de l’absurdité des prix des drones. A l’époque, les deux hommes suivaient une piste juteuse, celle d’un amas d’or perdu au fin fond d’une cave sous-marine en Californie. Ne pouvant pas plonger assez profondément pour attendre leur cible, ils décidèrent d’utiliser un drone sous-marin. Malheureusement, aucun des deux n’avait prévu l’importance d’un tel achat. Pour arriver à mener à bien leurs expéditions, David et Erick se sont lancés dans un projet fou, celui de créer un drone de qualité restant abordable.

open-rove

C’est ainsi qu’est née l’idée d’OpenRov : avec l’aide de toute une communauté de passionnés en ligne, ils sont parvenus à travailler le design et les fonctionnalités de leur projet. Découvrant par la même occasion, un marché en demande pour ce genre de produit. Le duo ne s’est pas arrêté à la production d’un seul exemplaire de l’OpenRov mais a continué de travailler l’objet pour en faire un kit permettant à toutes et à tous d’explorer les fonds marins sans avoir à se ruiner.

Il n’aura pas fallu longtemps avant que leur idée rencontre un franc succès auprès des explorateurs sous-marins amateurs ou professionnels. Après plus de 3 000 robots vendus, leur société renommée OpenRov est à nouveau au cœur de l’actualité puisque les deux hommes et leurs associés s’apprêtent à commercialiser un nouveau drone, plus léger et plus facilement dirigeable, nommé Trident. Utilisable via un smartphone, ordinateur ou à l’aide d’un joystick, l’objet peut aussi se connecter en direct avec des produits de réalité virtuelle permettant une meilleure immersion dans l’environnement exploré.

trident-openrove-drone-sous-marin

trident-presentation

C’est une petite révolution pour les amateurs et passionnés : doté d’une caméra HD, Trident peut plonger jusqu’à 100 mètres et sa batterie peut aller jusqu’à 4 heures. Avec un prix toujours abordable comparé aux produits similaires sur le marché, l’objet offre de démocratiser l’exploration sous-marine. Loin de seulement se contenter de vendre l’objet, l’entreprise américaine permet aussi l’échange et la discussion entre les membres de sa communauté. Un petit tour sur le site vous dévoilera les lieux où ont été utilisés les objets connectés de la marque ainsi que les expéditions en cours et leurs évolutions.

Si vous aussi vous avez envie de découvrir ce que cachent les fonds marins, sachez que vous pouvez d’ores et déjà précommander Trident : le drone sous-marin sera disponible au début de l’année 2017 au prix de 1 199$.

Ces articles vont vous plaire

3,2 millions de personnes meurent chaque année à cause de la pollution.

— OMS