12 842 personnes connectées

Les robots peuvent d’ores et déjà se passer de l’homme en collaborant parfaitement pour réaliser leur objectif

Les robots ne cessent de nous surprendre ! Plusieurs scientifiques ont démontré que ces derniers pouvaient coopérer pour effectuer certaines tâches sans aucune intervention humaine. Ils interagissent ainsi ensemble comme de vrais petits ouvriers. DGS vous en dit plus sur cette incroyable avancée technologique. 

Diverses études révèlent que les robots sont capables de coopérer entre eux pour édifier une structure donnée. Les robots se servent de simples informations émises par leurs voisins grâce à des capteurs infrarouges. De plus, ils utilisent tous les mêmes consignes concernant la structure à construire et les lois de trafic spécifiques au cas. En combinant tous ces renseignements, les machines corrigent leurs actions en ayant une vue d’ensemble de l’essaim robotique. Il y a donc une véritable cohésion dans le groupe, qui aboutit à la réussite du projet.

NAO-Robot-interaction

Cette façon d’agir grâce à l’information locale est inspirée des termites et de leur capacité à utiliser de simples informations délivrées par leurs congénères et par leur environnement. Ces petites bestioles peuvent alors échafauder leur termitière en collaborant sans pour autant avoir une stratégie réfléchie. Cette méthode de travail qu’utilisent les termites et ces robots s’appelle la stigmergie.

D’après les chercheurs, cette avancée pourrait être utilisée pour construire des structures à usage humain. En effet, ces robots seraient efficaces pour la construction d’abris après un séisme ou un tremblement de terre par exemple.

Nao-robot-humanoide

Après cette découverte, plusieurs études ont été menées sur des centaines et des milliers de robots à travers le monde. Ainsi une équipe de l’Institut Wyss s’est inspirée des termites et de la stigmergie pour concevoir des robots capables d’assembler des briques afin de construire une structure cohérente. Voici donc le résultat en images.

Dans la même optique, l’université Harvard a vivement participé à l’expérience. Les chercheurs ont fourni à leurs robots trois règles algorithmiques simples et une capacité de contrôle des actions du voisinage. Ils ont fait fonctionner ces 1024 petits robots, les kilobots, qui ont alors réussi à collaborer pour former des figures géométriques. Un vrai succès pour l’équipe qui vous présente leurs bébés robots en vidéo.

_la-cooperation-entre-robots-progresse

C’est impressionnant de voir ces petits robots travailler ensemble. A la rédaction, on est tous très surpris de cette avancée et on se demande ce que les automates seront capables de faire dans quelques années. Cela nous rappelle d’ailleurs ce robot qui apprend tout seul à cuisiner en regardant des vidéos sur Internet. Pensez-vous que les robots pourront un jour travailler en équipe aussi bien que les humains ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux