13 873 personnes connectées

Régnez sur le royaume des morts dans Disgaea : Hour of Darkness, ce jeu mémorable de la PlayStation 2

jv-disgaea-unedeux

Nippon Ichi Software est connu depuis le milieu des années 90 pour produire des jeux fortement ancrés dans la tradition japonaise. Faisant du tactical RPG leur fer de lance, ils n’atteignent le sommet que dix ans plus tard avec Disgaea sur PlayStation 2. Un style très proche du manga, une finesse de gameplay sans égale dans le genre et une histoire fascinante du début à la fin, plongeant le joueur en enfer où il incarnera le prince des démons.

 

Peu avant sortait des fourneaux du développeur La Pucelle : Tactics, un jeu mettant en scène les forces des cieux contre les démons, le tout fortement influencé par l’imagerie de Jeanne d’Arc (d’où le nom de La Pucelle) et de l’Europe médiévale. Exactement un an plus tard sortait Disgaea : Hour of Darkness, qui lui donne la vision opposée des choses en vous familiarisant avec le monde des morts, les démons et des dizaines d’autres créatures maléfiques. Vous allez donc suivre l’aventure de Laharl, prince du Netherworld, l’équivalent des enfers et du royaume des morts où vivent tous les démons de la création.

 

jv-disgaea-illus

 

Lorsque le jeu commence, vous vous réveillez d’une sieste ayant duré plus de deux ans. Entre-temps, votre père le roi est mort, et d’autres démons ont profité du vide pour usurper le pouvoir. Maintenant que vous êtes réveillé, vous êtes bien décidé à changer les choses et à reconquérir votre trône. Connu pour son rire sadique, Laharl est incroyablement arrogant et cherche toujours à convaincre son entourage qu’il est le plus puissant des démons. Ce qui n’est pas totalement faux étant donné ses prouesses phénoménales au combat. Sa kryptonite ? Toutes les émotions joyeuses, même le fait de simplement parler d’amour peut le rendre fou.

Jamais bien loin, on trouve Etna, la démone qui tente de réveiller Laharl par tous les moyens au début du jeu. Bien qu’elle soit constamment à ses côtés et se batte pour lui, on comprend peu de temps après le début de l’aventure qu’Etna cache certainement de lourds secrets. Pour compléter le trio des personnages principaux, nous faisons la connaissance de Fionne, un ange venu pour, à l’origine, assassiner le roi. Lorsqu’elle découvre que la tâche est déjà accomplie, elle décide de rester auprès de Laharl pour étudier les démons et découvrir s’ils sont réellement incapables d’aimer quoi que ce soit.

 

maxresdefault

 

L’histoire propulse ensuite le trio dans une quête où Laharl défiera tous les démons ayant osé se dresser entre le trône et lui jusqu’à ce qu’il découvre la triste vérité sur le sort de ses parents. Ne vous attendez pas à visiter un monde des morts complètement déprimant et sombre juste pour le plaisir. Dans Disgaea, tout ce qui est lugubre est aussi marrant et toujours accompagné de musiques entre du Danny Elfman et des classiques Disney de paysages enchantés. Une fois sur la grille nécessaire à tout T-RPG, vos personnages ont la possibilité d’aider les autres en étant simplement à côté. Attaquer avec Laharl alors qu’Etna est sur une case adjacente vous permettra de débloquer un combo.

Au fur et à mesure que vous rencontrez des personnages et des ennemis, vous pouvez ensuite en créer votre propre version pour l’intégrer à votre équipe. Mais pour créer une nouvelle unité, il faudra emprunter du Mana à l’un de vos personnages existants. Les deux personnages partageront alors un lien de maître et disciple, permettant à ce dernier d’apprendre toutes les capacités et magies du maître lors des combats en le regardant faire. Cela permet de transmettre des magies sur plusieurs générations jusqu’à finir avec les unités les plus performantes possible. Disgaea peut se jouer des centaines d’heures, toujours pour repousser les limites de ce qu’il est possible de faire avec ses personnages.

 

jv-disgaea-trio

 

Disgaea est de loin le jeu le plus populaire du studio, que ce soit au Japon ou à l’international. Son style unique et ses situations hilarantes en font un jeu inoubliable et son gameplay permet au joueur de se perdre dans ce monde infernal durant des centaines d’heures s’il le souhaite. Addictif dans son système de création des personnages et de combat tout en assurant une narration originale et efficace, Disgaea est tout ce que les joueurs attendent d’un T-RPG de qualité.

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Une espèce animale ou végétale disparaît toutes les 20 minutes.