12 663 personnes connectées

Deux paléontologues découvrent une nouvelle espèce de dinosaure géant en Australie

Nous n’avons pas fini d’en apprendre sur l’histoire de notre planète. Des dinosaures géants viennent d’être découverts en Australie, dont l’un est issu d’une espèce qui était encore inconnue. Cette trouvaille épatante nous éclaire sur l’arrivée des Titanosaures en Australie.

Depuis 1842, et la toute première découverte d’ossements en Inde, de nombreux chercheurs ont mis à jour des fossiles de Titanosaures et ce, à travers le monde entier. Si leur existence passée n’est pas à prouver, un mystère subsiste toujours : comment sont-ils parvenus à mettre le pied en Australie ? Une question pour l’instant sans réponse mais qui pourrait peut-être trouver une explication grâce à la toute récente découverte de deux espèces dont une restée, jusque-là, inconnue. Nommée Savannasaurus Elliottorum, elle a été révélée grâce à des ossements mis à jour dans le Queensland (au Nord-Est) de l’Australie, au même titre que le second dinosaure déjà connu des spécialistes, le Diamantinasaurus Matildae.

David Elliot est le paléontologue qui a travaillé à la recherche des fossiles et c’est en son hommage que l’espèce a été nommée. Un titre mérité puisqu’il lui aura fallu plus de 10 ans pour arriver à identifier cette nouvelle espèce : mesurant entre 12 et 15 mètres de long, le titanosaure était doté d’un cou d’environ 6 mètres et d’une queue de 3 mètres.

Des tests faits sur les ossements ont permis de dater les époques d’origine des deux dinosaures, surnommés Wade et Matilda par l’équipe : c’était il y a environ 95 millions d’années et cette information permet d’apporter de nouvelles hypothèses quant à leur arrivée en Australie. En effet, d’après les scientifiques, leurs ancêtres provenaient du supercontinent Gondwana.

diamantinasaurus-matildae-data

Formé il y a 600 millions d’années, ce dernier a commencé à se fracturer, il y a 130 millions d’années, durant le jurassic, pour devenir l’Afrique, l’Inde, L’Antarctique, l’Amérique du Sud et l’Australie. Tout cela ne s’est pas fait du jour au lendemain et la modification de l’environnement à duré plusieurs dizaines d’années, laissant des passages entre les différentes parties du supercontinent.

Il s’agit bien évidemment d’un long chemin à parcourir pour les dinosaures, d’autant plus qu’il leur aurait fallu traverser l’Antarctique dont le climat restait hostile aux formes de vies extérieures. Les scientifiques avancent toutefois une hypothèse pour nous éclairer sur ce point : les dinosaures auraient profité d’une période de réchauffement climatique pour migrer vers l’Australie.

Savannasaurus-Elliottorum

Une découverte incroyable qui nous en apprend un peu plus sur l’importance numérique des différentes espèces et du travail qu’il nous reste à effectuer pour en apprendre plus sur leurs comportements et leurs histoires.

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La plupart des rues au Japon n’ont pas de nom ni de numéro