13 334 personnes connectées

Diandra Forrest, l’Afro-Américaine albinos qui casse les codes du mannequinat

Souvent perçu comme un monde impitoyable où il faut répondre à des standards très stricts, le mannequinat permet cependant à des personnes différentes de montrer qu’il n’existe pas qu’une seule forme de beauté. C’est le cas de Diandra Forrest, une magnifique mannequin d’origine afro-américaine qui possède une particularité très rare : elle est albinos.

Dans le milieu de la mode, la beauté est généralement très codifiée. Les femmes comme les hommes doivent répondre à des critères de taille et de poids afin de pouvoir porter les vêtements qu’ils mettent en valeur. Porté par le fameux diktat de la beauté, le mannequinat reste pour beaucoup un univers restreint où si l’on ne répond pas aux critères, on ne peut entrer. Cependant, il existe quelques exceptions : des personnes qui sont différentes mais qui dégagent une telle beauté naturelle qu’elles arrivent à chambouler la vision classique que l’on a de la beauté. Diandra Forrest fait partie de ces perles rares qui nous rappellent que la beauté a 1000 visages.

Première personne albinos à avoir signé dans une grande agence, Diandra a des parents afro-américains mais est née avec de magnifiques cheveux blonds et une peau d’un blanc laiteux. Si sa beauté est remarquable, elle a été à l’origine de nombreuses moqueries quand elle était enfant. Tout comme son frère lui aussi albinos, la jeune femme était jugée car sa couleur de peau était différente de celle de ses parents. Des propos qui ont forgé le tempérament ainsi que la confiance de la jeune mannequin et qui lui ont permis d’être ce qu’elle est aujourd’hui.

Qu’elle soit sur les podiums des plus grands défilés ou star de séances photos, la beauté de Diandra Forrest saisit le regard dès qu’on pose les yeux sur elle. Et cette revanche qu’elle a pu prendre sur la vie est devenue son combat pour que les albinos s’acceptent et voient que la beauté est partout.  » En grandissant, j’aurais aimé avoir quelqu’un de plus âgé autour de moi qui avait l’albinisme afin que je puisse voir à quoi j’allais ressembler quand j’ai grandi, juste pour me motiver, et qui pourrait comprendre certaines des choses que je traversais.  »

L’albinisme est une maladie rare qui touche environ une personne sur 17 000. Mais cette caractéristique physique atypique fait le charme de Diandra Forrest. Belle et forte, elle casse les codes en vigueur dans le monde du mannequinat et rappelle à tous que la différence est ce qui nous rend beau, et ce, quelle qu’elle soit.

Ces articles vont vous plaire

Le mur de Berlin, “Mur de la honte”, qui a séparé des familles pendant 28 ans, a été construit en une nuit le 12 août 1961.

— @DailyGeekShow