13 299 personnes connectées

Ce pancréas bio-artificiel va bouleverser le quotidien des personnes diabétiques en simplifiant leur traitement

diabiete-pancreas-bio-artificiel-sante

Des chercheurs ont mis au point le prototype d’une nouvelle technologie qui changera le quotidien des diabétiques : un pancréas bio-artificiel implanté dans le corps. Ce dernier remplacera les injections quotidiennes d’insuline dans le sang. DGS vous en dit plus sur cet organe de demain !

Implanté directement dans l’abdomen, ce pancréas bio-artificiel semblable à un disque ultra-fin en polymère pourrait bien changer la vie de millions de diabétiques. Ce dernier, mis au point par une équipe de chercheurs strasbourgeois, fera d’ici 2016 l’objet de premiers tests chez l’Homme. Ce dispositif révolutionnaire permettrait aux diabétiques de ne plus s’injecter de l’insuline tous les jours. Selon Séverine Sigrist, qui travaille actuellement sur le projet, ce pancréas bio-artificiel suscite beaucoup d’espoir chez toutes les personnes diabétiques dans le monde.

L’idée de concevoir un pancréas bio-artificiel est née dans le prolongement des greffes de cellules pancréatiques, destinées à remplacer le pancréas malade des patients pour ainsi permettre à leur organisme de fabriquer à nouveau de l’insuline et ainsi de réguler le taux de sucre dans le sang. Seulement, avec le manque de greffons cette technique ne permet qu’à un nombre infime de patients d’en bénéficier. Elle implique en plus de cela un traitement anti-rejet aux effets secondaires très rudes. Séverine Sigrist explique : « D’où l’idée de concevoir une sorte de petite boîte dans laquelle on placerait les cellules pancréatiques, pour les mettre à l’abri des attaques du système immunitaire. »

pancreas-artificiel

De ce constat est né le défi de concevoir une membrane semi-perméable qui permet une telle protection tout en laissant passer l’insuline ainsi que les sucres pour que les cellules pancréatiques adaptent la bonne quantité d’hormones à produire. Le disque en polymère sera donc implanté dans l’abdomen et devra être remplacé tous les 4 à 6 ans selon les chercheurs. A l’intérieur de ce disque, les cellules pancréatiques seront renouvelées à l’aide d’une injection sous-cutanée, tous les 6 à 12 mois. Une fréquence beaucoup plus large que celle que connaissent les diabétiques aujourd’hui.

La création de cette membrane a nécessité pas moins de 20 ans de recherche. Après des tests sur des animaux, une expérimentation sur 16 patients volontaires doit démarrer dans le courant de l’année 2016, à Montpellier et à Oxford. Les premiers résultats seront disponibles fin 2017. Cette piste thérapeutique permettrait de libérer les diabétiques de l’obligation de s’injecter quotidiennement de l’insuline dans le sang : « Le traitement actuel est performant, mais à long terme la maladie peut entraîner des complications pour le cœur et pour le cerveau. Le but est aussi de supprimer cet inconvénient », explique le docteur Michel Pinget, responsable du Centre européen d’étude du diabète.

piqure-insuline

Nous sommes ravis d’apprendre qu’un pancréas bio-artificiel sera capable de remplacer la dose quotidienne d’insuline nécessaire aux personnes diabétiques. Nous félicitons toute l’équipe de chercheurs qui a mis au point cette membrane ! A la rédaction, nous connaissons des proches à qui cela bouleverserait le quotidien de façon très positive. Pensez-vous qu’il faille de plus en plus recourir à des organes bioniques pour obtenir un métabolisme plus performant ?

Ces articles vont vous plaire

— Madame de Sévigné

Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels.