13 090 personnes connectées

L’image de la semaine : deux cyclones tropicaux sont sur le point de se heurter en plein coeur de l’océan Indien

une-cyclone-proches-océan

Les images satellites nous réservent parfois de belles surprises. C’est ce qu’ont pu constater les membres de l’agence météorologique japonaise en visionnant cette image satellite sur laquelle on peut voir deux cyclones très près l’un de l’autre. SooCurious vous en dit plus sur ce phénomène incroyable qui, heureusement, n’a créé aucun dégât. 

En janvier dernier, deux cyclones tropicaux, Eunice et Diamondra tourbillonnaient en  plein de coeur de l’océan Indien. Heureusement, leurs routes ne se sont pas croisées et aucun d’entre eux n’a atteint la terre ferme, évitant des dégâts qui auraient pu être importants. Comme l’avaient prévu les scientifiques, les deux cyclones ont fini par s’affaiblir et se disperser dans les jours qui ont suivi. Il n’en demeure pas moins que leur proximité a offert des images satellites saisissantes. Celles-ci proviennent des satellites géostationnaires de l’agence météorologique japonaise.

Après son visionnage par des spécialistes, il s’est avéré que les deux cyclones s’étaient rapprochés d’environ 1500 km l’un de l’autre et que les vents maximums d’Eunice s’élevaient à 160 km/h contre 100 km/h pour Diamondra. Si les deux cyclones s’étaient rapprochés davantage, ils auraient tous deux commencé à tourner autour d’un même axe cyclonique jusqu’à relier leurs centres, c’est ce que l’on appelle l’effet Fujiwara. Au final, ces tempêtes peuvent fusionner pour n’en créer qu’une, beaucoup plus gigantesque. « Dans ce cas précis, elles semblaient trop éloignées l’une de l’autre », a expliqué Brian McNoldy, météorologue à l’université de Miami. « Selon une règle empirique, les centres auraient besoin d’être à au moins 1350 km l’un de l’autre pour qu’ils finissent par fusionner. »

Cette image est incroyable ! On réalise à quel point les phénomènes naturels peuvent paraître magiques vus de l’espace. Surtout lorsqu’ils sont sans danger pour l’homme ! Bravo à l’agence météorologique japonaise pour avoir capté puis partagé cette photographie hors du commun.

 

[Not a valid template]

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux