13 740 personnes connectées

MiniSpec, un détecteur de radioactivité peu onéreux pour mesurer vos risques d’exposition aux radiations

minispec

L’énergie nucléaire et les radiations qui en découlent sont de plus en plus préoccupantes, tant pour l’environnement, que pour nous autres humains. Des chercheurs ont d’ailleurs mis au point un détecteur de radioactivité portable visant à prévenir des expositions. On vous en dit plus sur cette innovation technologique que nous espérons ne jamais avoir à utiliser.

La catastrophe de la centrale nucléaire de Fukushima survenue en mars 2011 suite au tsunami qui s’est abattu sur l’archipel nippon et les effets néfastes qu’elle continue d’engendrer ont servi de point de départ à ce projet. Ainsi, des chercheurs de l’université d’Oregon, aux Etats-Unis, ont uni leurs forces pour mettre au point une version abordable et transportable de détecteur de radiations. Ce type d’appareil était, jusqu’à présent, réservé aux professionnels et bien trop onéreux pour que des particuliers puissent s’en équiper.

Ces scientifiques ont donc eu une idée de génie qui devrait faciliter le quotidien des personnes résidant aux abords d’une zone sinistrée comme celle de Fukushima. En effet, nombre de Japonais s’inquiétaient, après la catastrophe, de ne pouvoir mesurer la quantité de radiation dans leur alimentation de tous les jours, ainsi que dans leur environnement. C’est ce que ce projet de petit détecteur de radioactivité gamma, appelé MiniSpec, vise à corriger.

fukushima-japon

Toujours en phase de développement, MiniSpec présente des caractéristiques très encourageantes. En effet, en plus de mesurer le pourcentage, ce détecteur sera également à même d’identifier le type de radiations, ce qui pourrait bouleverser positivement le quotidien des particuliers. Selon le professeur Abi T. Farsoni, en charge du projet à l’université d’Oregon, « le rayonnement est un élément naturel de nos vies que beaucoup de gens ne comprennent pas. Dans certains cas, il est nécessaire de le mesurer précisément au cas où il pourrait y avoir un problème pour la santé. Cette technologie permettra d’atteindre ces deux objectifs ».

Côté caractéristiques techniques, selon un rapport publié sur  ScienceDirect, le MiniSpec ne mesure pas plus de 10 cm de long pour un poids avoisinant les 30 grammes. Pour atteindre des mensurations aussi réduites tout en garantissant sa fonctionnalité, les scientifiques ont allié un capteur de lumière à un scintillateur.

dechets-radioactifs

Enfin, si aucune date n’a encore filtré à ce jour, les chercheurs de l’université d’Oregon ont annoncé qu’ils développeraient plusieurs versions du MiniSpec, dont une abordable et destinée aux particuliers. Le prix devrait, a priori, se situer aux alentours de 100 € et ce détecteur portable pourra même être utilisable à distance avec un smartphone via une connexion sans fil : plutôt encourageant, non ?

minispec-radioactivite-gamma

minispec-universite-oregon

tchernobyl

Bien que le projet MiniSpec soit encourageant, il n’est pour autant pas très rassurant. Nous, on trouve cette innovation technologique un peu effrayante et on n’imagine pas vivre dans un monde où on aura tous besoin de se protéger contre d’éventuelles sources de radioactivité. Pouvez-vous imaginer que nous soyons tous obligés d’être équipés de ce genre de détecteur de radiations dans le futur ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux