12 507 personnes connectées

Une étude prouve que les dessins animés pour enfants sont 2,7 fois plus traumatisants que les films pour adultes

Les dessins animés ont bercé notre enfance. Du Roi lion à Cendrillon, nos tout premiers héros nous ont fait autant rire que pleurer. Une étude canado-britannique nous révèle pourtant que les films d’animation comporte 2,7 fois plus de morts que less films pour les plus grands. DGS vous en dit plus sur cette étonnante révélation en partageant les adieux les plus tristes de notre enfance.

Une étude menée par les universités d’Ottawa et de Londres a dévoilé que les dessins animés étaient bien plus tragiques que nos films dramatiques adultes. Incroyable mais vrai ! En effet, les contes et histoires pour enfants comportent très souvent des moments tristes tels que la mort d’un personnage, des adieux déchirants ou un abandon dramatique.

le-roi-lion

D’après les chercheurs, quelle que soit l’époque, ces scènes sont bien plus présentes dans les films pour enfants que dans les drames pour adultes. Les figures parentales sont par exemple 5 fois plus susceptibles de mourir dans un film pour enfants que dans ceux dédiés aux adultes. On se souvient par exemple de la mort du père de Simba dans le Roi lion : un instant qui aura fait couler beaucoup de larmes. :(

En plus d’être plus présentes, les scènes tristes sont aussi plus crues et rapides comme le décès tragique de la maman de Bambi. Ces scènes destinées à un très jeune public arrivent tôt dans l’histoire, ce qui peut paraître quelque peu déstabilisant pour l’enfant.

simba-triste-forever

Cecile-et-son-pere

Cependant pas d’inquiétude, ces scènes pour le moins dramatiques ne semblent pas pour autant troubler l’éveil de l’enfant. Une scène qui montre la mort d’un parent par exemple, va pousser les petits à se demander « Mes parents aussi peuvent mourir ? ». Le héros du conte finit toujours par trouver une solution au problème et à surmonter l’épreuve.

Ainsi, lorsque la mort est traitée de manière appropriée, l’enfant développe une meilleure compréhension du deuil et des épreuves de la vie. Les dessins animés préparent donc doucement les plus petits à affronter les problèmes qu’ils rencontreront, à l’image de leurs héros préférés.

Simba

pere-simba-mort

 

vieille-sorciere

blanche-neige-mechante-sorciere

C’est incroyable de constater que les dessins animés sont remplis d’autant de scènes de mort, mais c’est tout de même rassurant de savoir qu’ils ont contribué à nous apprendre autant de choses sur la vie et sur le comportement à adopter comme « ne jamais accepter des bonbons d’un inconnu » ;). A la rédac’, on se remémore d’ailleurs nos Disney préférés à travers la rétrospective de toutes les affiches des dessins animés. Et vous, y a-t-il un dessin animé qui vous a traumatisé dans votre enfance ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque jour, il se vend 548 Rubik’s cube en France, soit 200 000 Rubik’s cube vendus chaque année.