12 740 personnes connectées

Focus sur Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire, une œuvre littéraire caustique pour petits et grands

A la fin des années 90 sortait une série de livres plus surprenants les uns que les autres. Ecrits par le mystérieux Lemony Snicket, Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire ont marqué toute une génération de lecteurs avec des personnages attachants et des aventures aussi amusantes que tristes. SooGeek s’est penché sur cette collection.

 

En 1999, les jeunes lecteurs des éditions Nathan ont découvert dans les bibliothèques une nouvelle collection pour le moins énigmatique. Avec un titre long comme le bras, Les Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire laissait paraître, dès sa couverture, le thème majeur d’une collection qui se révélera toutefois surprenante de créativité. En effet, les livres se penchaient sur l’enfance des deux sœurs Baudelaire et de leur frère qui, bien qu’ayant vécu des jours heureux avec leurs parents, s’apprêtaient à vivre le pire, à plusieurs reprises.


orphelins-baudelaire

 

Leurs mésaventures débutent le jour où, dans un incendie ravageur, la fratrie perd ses parents et tous ses biens. Sans toit pour s’abriter et parents à aimer, il sont confiés aux bons soins d’un oncle dont il n’ont jamais entendu parler. Violette Baudelaire, l’ainée, prend soin de ses cadets grâce à une intelligence hors norme et une capacité d’adaptation surprenante : dans une situation compliquée, il lui suffit de peu pour fabriquer en quelques instants l’objet qui les sortira de la panade. Son travail est sublimé par la réflexion de Klaus, le second de la famille, qui passe le plus clair de son temps à s’instruire. Enfin, Prunille, la plus jeune, est dotée d’une dentition à toute épreuve : d’un coup de mâchoire, elle peut détruire ou se suspendre à n’importe quel objet. Leurs talents complémentaires ne seront pas de trop dans la demeure du Comte Olaf, ce parent éloigné dorénavant chargé de les élever.

D’un physique dérangeant, l’homme est aussi repoussant de l’extérieur qu’il ne l’est à l’intérieur : sinistre célibataire, il s’entoure de criminels de renom pour commettre méfaits et sales tours dans le but de s’enrichir. En acceptant de prendre sous son aile les jeunes Baudelaire, il entame son plan diabolique : se débarrasser des enfants pour récupérer leur fortune familiale. Si le plan ne tourne pas comme prévu et que la garde lui est retirée, il continuera, tome après tome, de mettre la main sur le magot en redoublant d’inventivité pour tuer et manipuler les proches des héros.

 

Lemony-Snicket-Art-a-series-of-unfortunate-events-79659_1024_768

 

Si la description de cette œuvre repousserait n’importe quel lecteur à la recherche de bonne humeur, il est bon de noter que ces aventures sont relatées avec un certain humour. En effet, Lemony Snicket fut créé de toutes pièces par le vrai auteur de la série : Daniel Handler. Pour expliquer ce changement de nom, l’auteur a déclaré que Lemony Snicket protégeant jalousement sa vie privée, c’est Daniel Handler qui le représenterait en public. Narrateur de l’histoire, Snicket se révèle d’une importance capitale dans le récit au fur et à mesure des 13 tomes de la saga. Daniel Handler est d’ailleurs allé jusqu’à créer une vie à son personnage : cette dernière peut être découverte dans l’autobiographie de Snicket nommée « Lemony Snicket : L’autobiographie non autorisée ». Ne faisant pas partie de la première collection, ce livre reste un indispensable pour les fans de la saga car, d’une manière ou d’une autre, il révèle de nombreuses informations sur les personnages croisés par les Baudelaire : véritable identité des malfrats, détails sur l’organisation à l’origine de la mort des parents et aussi mais surtout, des informations sur l’auteur.

La collection comporte de nombreux points forts liés au ton utilisé par Handler : les références littéraires vont bon train, de même que les allitérations. En utilisant un humour caustique, Daniel Handler a réussi à créer une œuvre amusante à partir d’un scénario déchirant de tristesse. Si, petit à petit, tous les membres de la famille Baudelaire son éliminés, rendant plus sombre encore l’avenir des héros, on attend avec impatience la prochaine rencontre familiale et son dénouement. En utilisant un vocabulaire simple mais des références soutenues, il laisse planer sur son livre un certain mystère. Qui plus est lorsque le lecteur découvre des pages blanches, des codes, des textes imprimés à l’envers ou des passages entiers sans relation avec l’histoire de base. En ouvrant les livres de la collection, le lecteur est directement averti que l’histoire sera déprimante et qu’il peut, à tout moment, reposer son livre dans la bibliothèque pour garder son moral intact.

 

desastreuses-aventures

 

Vous vous en doutez, il n’aura pas fallu longtemps avant que la collection devienne un véritable phénomène : on estime que plus de 55 millions d’exemplaires ont été vendus à travers le monde et les livres ont été traduits dans plus de 41 langues différentes. Devant un tel succès, une adaptation cinématographique fut créée en 2004, reprenant l’histoire des premiers tomes et mettant en scène des grands noms du 7e art comme Meryl Streep, Timothy Spall, Billy Connolly et Jim Carrey dans le rôle du Comte Olaf.

Malheureusement pour les fans, aucune suite ne fut envisagée au cinéma et c’est donc vers le petit écran que les lecteurs se sont tournés, espérant une adaptation de qualité répartie sur plusieurs épisodes. Comme pour pousser la chance, des fans de la saga se sont lancés dans la réalisation d’une vidéo, d’un teaser possible pour une série. En quelques heures seulement, la vidéo (ci-dessous) était devenue virale et les connaisseurs commencèrent à décrypter les différents éléments de la création. La rumeur courait alors que Netflix prévoyait d’adapter la collection sur petit écran et c’est donc tout naturellement que les adeptes de Lemony Snicket ont cru à une opération marketing. Il aura fallu une déclaration officielle des chargés de programmes de la plateforme de streaming pour mettre un terme à la rumeur. Ce n’est que peu de temps plus tard qu’ils refirent parler d’eux en annonçant l’adaptation prochaine (alors en 2016) de l’œuvre de Daniel Handler.

 

 

La collection des Désastreuses Aventures des orphelins Baudelaire a rencontré un grand succès durant les années 2000 et connait encore aujourd’hui une certaine gloire. L’auteur a su créer un univers mystérieux et amusant, nécessitant au lecteur de le décortiquer tome après tome pour en trouver tous les éléments. Si la lecture de ces livres n’a rien de difficile, elle titille la curiosité quant à l’identité de son auteur ce qui termine de créer une expérience littéraire surprenante et originale. Si vous ne vous êtes pas encore lancé dans les aventures des Baudelaire, il est plus que temps ! Attention toutefois, vous n’en ressortirez pas indemne…

 

Ces articles vont vous plaire

À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.

— @DailyGeekShow