13 078 personnes connectées

Des souris plus intelligentes grâce à nos cellules humaines

des-souris-plus-intelligentes-grace-a-nos-cellules-humainesUNE

Finalement ça ne sera peut-être pas la planète des singes que nous verrons mais celle des souris ! Des scientifiques ont réussi à améliorer les capacités cognitives de souris avec des cellules de notre cerveau…

Pour réaliser leur expérience, les chercheurs ont créé des souris qui ont été dotées de cellules gliales. Ces cellules en forme d’étoile sont parmi les cellules les plus abondantes dans le cerveau, et elles s’occupent entre autres de fournir les nutriments aux tissus nerveux. (Plus de détails)

Les scientifiques ont avancé l’hypothèse que les cellules gliales jouent un rôle important dans nos capacités intellectuelles et cognitives. Et en effet, des études antérieures ont montré que les astrocytes (un type de cellule gliale) régulent la transmission synaptique et améliorent l’efficacité des circuits neuronaux.

Pour pousser cette hypothèse un peu plus loin, les chercheurs Steve Goldman et Maiken Nedergaard de l’université de Rochester Medical Center ont « infusé » le cerveau des souris avec des cellules gliales pour voir si cela influençait leurs capacités cognitives. A noter que les souris ont aussi des cellules gliales mais différentes des nôtres, « Les cellules gliales humaines sont plus grandes et ont plus de fibres que celles des espèces inférieures, et chacune contrôle plus de synapses, par rapport aux astrocytes de souris dans la même situation » nous dit Goldman. « En outre, les cellules humaines peuvent sécréter des niveaux plus élevés de neurotransmetteurs et de cytokines qui régulent l’activité synaptique« .

Ils ont introduit ces cellules dans les cerveaux de souris encore en développement, ce qui a conduit à l’intégration totale des cellules humaines et qu’une majeure partie de leur cerveau était humain, en image le résultat :

En rouge il s’agit des cellules de souris et en vert celles d’humain.

Une fois l’âge adulte atteint, les neuroscientifiques ont testé les souris à travers quatre tests cognitifs différents. Les résultats ont montré que les souris humanisées étaient nettement différentes de ceux de leurs sœurs non améliorées.

« Les souris greffées ont appris des tâches beaucoup plus rapidement que leurs cousines non modifiées« , rapporte Goldman.

Plus précisément, l’apprentissage a été nettement amélioré dans les souris modifiées. Elles ont réussi à mieux se diriger dans les labyrinthes, leur mémoire était supérieure et leur conditionnement à la peur a été renforcé (à la fois pour les situations contextuelles et des tons alarmants). D’autre part, des souris modifiées avec des cellules d’autres rongeurs n’ont montré aucune amélioration dans aucun de ces domaines. Bien sûr, le but de toutes ces expériences est de pouvoir comprendre encore plus notre cerveau et Goldman prévoit de recommencer ces expériences afin de comprendre et d’espérer guérir des maladies du cerveau comme la maladie de Huntington.

Une expérience vraiment farfelue, les animaux parlants que nous voyons au cinéma ou à la télé pourraient devenir réels qui sait ? Qu’est-ce que cette expérience vous inspire ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

La première recette à l’origine du Coca-Cola était inspirée d’un vin français