12 738 personnes connectées

Des personnes paralysées retrouvent un usage partiel de leurs membres grâce à un nouvel implant révolutionnaire

des-personnes-paralysees-retrouvent-un-usage-partiel-de-leurs-membres-grace-a-un-nouvel-implant-revolutionnaire-une

Perdre l’usage de ses jambes est un évènement tragique. Heureusement, les scientifiques ne cessent de chercher un moyen efficace pour redonner leur mobilité aux personnes handicapées… Et ils pourraient bien être sur la bonne voie : des patients ont retrouvé l’usage de leurs membres grâce à un stimulateur électrique implanté dans la colonne vertébrale. On vous explique cette magnifique innovation.

En 2011, Rob Summers a bénéficié d’un nouvel outil médical qui a changé sa vie. Paralysé des membres inférieurs depuis un grave accident de la route, cet Américain a été le premier patient à s’être fait implanter une puce dans la colonne vertébrale : un stimulateur électrique épidural. Les résultats ont été spectaculaires puisque Rob a pu retrouver, dans une certaine mesure, l’usage de ses jambes.

Ce stimulateur fait en réalité la liaison entre les signaux électriques envoyés par le cerveau et les membres endommagés : dans le cas de Rob, à un endroit de ces liaisons, le contact a été coupé, ce qui explique sa paralysie. Ainsi, le stimulateur reproduit ces signaux nerveux pour envoyer l’ordre de bouger aux membres. Rob Summers a pu être capable de se tenir debout sur ses deux jambes mais également de marcher sur une courte distance, soutenu par un harnais.

Dans une nouvelle étude publiée dans le magazine Brain, il est expliqué que ce sont trois autres patients également paralysés qui ont bénéficié de cette solution quasi miraculeuse. Avec l’aide d’une rééducation soutenue, ces patients étaient capables de bouger leurs orteils, de fléchir le genou. Avec le temps, à force d’être sollicité, les chercheurs ont même démontré que les patients pouvaient activer ces mouvements avec une stimulation électrique moins importante. Bien sûr, les résultats ne sont pas encore optimaux. Il y a même un désagrément de taille : cet implant ne semble pas encore permettre aux patients de retrouver toutes leurs sensations perdues.

Roderic Pettigrew, directeur de l’Institut national d’imagerie biomédicale et de bio-ingénierie, explique : « Maintenant que la stimulation vertébrale est une réussite pour quatre patients sur quatre, il y a des preuves qui suggèrent que beaucoup d’individus, qui auparavant n’avaient que peu d’espoirs réalistes de récupérer d’une blessure à la moelle épinière, puissent bénéficier de cette intervention. »

un-nouvel-implant-revolutionnaire-est-capable-de-rendre-lusage-de-leurs-membres-a-des-personnes-paralysees1

un-nouvel-implant-revolutionnaire-est-capable-de-rendre-lusage-de-leurs-membres-a-des-personnes-paralysees3

un-nouvel-implant-revolutionnaire-est-capable-de-rendre-lusage-de-leurs-membres-a-des-personnes-paralysees4

un-nouvel-implant-revolutionnaire-est-capable-de-rendre-lusage-de-leurs-membres-a-des-personnes-paralysees5

Au bureau, on salue le travail de ces chercheurs. On est ravis de voir une telle innovation et de voir que les progrès technologies peuvent être au service de gens dans le besoin. Et vous, pensez-vous que ces recherches novatrices permettront aux personnes handicapées de retrouver totalement l’usage de leurs membres ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux