12 923 personnes connectées

Des chercheurs veulent utiliser la bombe nucléaire contre les astéroïdes

asteroïde

Le film Armageddon avait vu juste ! En cas d’arrivée imminente d’un astéroïde sur la Terre, des scientifiques de l’Université de l’Iowa ont expliqué qu’ils expérimentaient l’idée de détruire cette menace grâce à l’arme atomique.

Malgré ses 168 erreurs techniques relevées par la NASA, le film Armageddon avait vu juste en prévoyant la destruction d’un astéroïde grâce à une charge nucléaire. Des chercheurs de l’Université de l’Iowa aux Etats-Unis, ont annoncé lors d’un meeting organisé par la NASA, qu’ils étaient en train de développer cette idée. À noter que contrairement au film de Bruce Willis, cette mission ne nécessiterait pas la présence d’humains mais celle d’une machine.

L’engin sur lequel on devra compter en cas de collision imminente entre un astéroïde et notre planète s’appelle le Hypervelocity Asteroid Intercept Vehicle ou HAIV pour faire simple. Sa mission sera de frapper à deux reprises le corps céleste. Le premier coup pour permettre de creuser un cratère d’environ 100 mètres de largeur et le deuxième, administré une seconde seulement après, contenant la charge nucléaire afin de pulvériser l’astéroïde. Le but de le faire imploser serait beaucoup plus efficace selon les chercheurs. Un trou d’une profondeur de 3 mètres permettrait à la bombe d’être 20 fois plus puissante.

« En utilisant notre concept, nous avons une solution viable sur le plan pratique – une solution rentable, économiquement viable et techniquement faisable » expliquait Bong Wie, l’un des scientifiques pendant le meeting. Reste tout de même à savoir si les retombés et l’impact d’une telle explosion dans notre Système Solaire n’aurait aucun impact conséquent. Le concept n’est pas encore totalement mis au point et les équipes veulent procéder à des essais sans bombe dans les années à venir.

Pensez-vous que la bombe atomique soit le seul moyen pour éviter une catastrophe ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux