13 092 personnes connectées

Découverte d’un amas de galaxies grand de 4 milliards d’années-lumières

Quasar (vue d'artiste)

Les mystères de l’univers sont encore loin d’être percés et les découvertes spatiales ont toujours le don de nous étonner ! Pour la dernière surprise en date, les scientifiques ont découvert l’existence d’une structure galactique plus grande que tout ce qui a été découvert auparavant.

Une année-lumière équivaut à la distance parcourue par la lumière en un an (environ 10 milliards kilomètres). L’étoile la plus proche de notre système solaire, Proxima du Centaure, se trouve à une distance de 4,22 années-lumières. A titre de comparaison, le halo de notre galaxie, la voie lactée, fait un diamètre grand de 100 000 années-lumières. Des distances infiniment plus grandes que tout ce que nous pouvons imaginer. Mais récemment les astronomes ont pu observer la plus grande structure cosmique jamais observée, d’un taille de quatre milliards d’années-lumières.

Cette structure est composée de quasars, des noyaux galactiques qui sont également les entités les plus lumineuses de tout l’univers. Les scientifique savaient déjà que ces galaxies très énergétiques et lumineuses se regroupaient très souvent en un amas de plusieurs millions d’années-lumières, aussi surnommés LQG (Large Quasar Group). Mais cette nouvelle découverte chamboule toutes les observations précédentes. Certains parlent déjà d’une remise en cause des théories universelles actuelles. Car selon des calculs très précis, les structures cosmiques de plus de 1,4 milliards d’années-lumières ne devraient pas pouvoir exister, ce qui va à l’encontre des théories actuelles en ce qui concerne l’univers.

Avec cette nouvelle découverte on se demande ce que l’univers nous réservera comme surprise la prochaine fois ! Il y aura peut-être plus de chance qu’il existe d’autres planètes comme la Terre. 😉 Qu’en pensez-vous ?

Ces articles vont vous plaire

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux