12 291 personnes connectées

10 innovations écologiques élaborées par des étudiants pour éliminer efficacement vos déchets

La préservation de l’environnement et de la planète passe indéniablement par un changement de nos pratiques au quotidien, mais aussi par l’utilisation d’outils plus écologiques. La First Lego League Global Innovation Award est une compétition durant laquelle les jeunes étudiants doivent créer des solutions pour relever les défis mondiaux. Voici dix inventions innovantes qui résultent de ce concours.

 

Le FIRF

Le concours First Lego League Global Innovation Award
Le concours First Lego League Global Innovation Award

Une équipe de jeunes étudiantes a inventé un concept de dispositif qui transforme les déchets alimentaires d’un foyer en carburant pour les appareils fonctionnant au gaz naturel. En clair, des micro-organismes décomposent la nourriture, produisant du méthane pouvant être utilisé dans les poêles, fours ou chauffe-eaux.

 

La Trashcam

La trashcam
La Trashcam

En constatant que seule la moitié des déchets de leur établissement finissait dans les bonnes poubelles, des collégiens de Bay Area ont lancé un concours de tri pour motiver les élèves à jeter plus correctement leurs déchets. Mais la proportion de détritus mis dans les bons bacs n’est passée qu’à 58 % et les étudiants sont passés à l’étape supérieure. Ils ont conçu un dispositif qui photographie un déchet puis explique à la personne dans quelle poubelle le jeter. L’outil peut améliorer la proportion de détritus correctement triés jusqu’à 90 %.

 

L’isolation Chipsulation

La fabrication de l'isolation chipsulation
La fabrication de l’isolation Chipsulation

Après avoir remarqué combien de sacs de chips finissaient dans la poubelle de leur collège de Floride, un groupe d’étudiants a inventé Chipsulation, un type d’isolation fabriqué à partir de sacs déchiquetés. Car ces contenants contiennent du polyéthylène, ce qui les rend difficilement recyclables et implique de les stocker dans les décharges. Le processus de Chipsulation consiste donc à nettoyer les paquets de chips vides en les pulvérisant avec du peroxyde d’hydrogène et de l’oxyde d’hydrogène, de manière à ce que les insectes ne soient pas attirés par les emballages vides. Et le matériaux recyclé constitue une isolation moins chère que d’autres isolants.

 

Le Bacteria Buster

Des sacs en polyéthylène via Shutterstock
Des sacs en polyéthylène via Shutterstock

Les sacs en plastique fabriqués à partir de plastique polyéthylène ne peuvent pas être recyclés dans la plupart des bacs de recyclage à domicile. Dès lors, ils sont souvent recyclés en produits de faible qualité, mais des étudiants canadiens ont eu une autre solution : un « composteur » à plastique qui utilise les bactéries pour biodégrader le polyéthylène sur une période de 15 semaines. Le processus crée du CO2 qui peut être réutilisé pour d’autres produits ou pour de la biomasse qui peut être vendue comme engrais.

 

Une alternative à l’emballage des mottes de foin

Des emballages de mottes de foin via Shutterstock
Des emballages de mottes de foin via Shutterstock

Dans les fermes, les mottes de foin sont souvent enveloppées dans 8 à 10 couches de film plastique avant d’être entreposées en extérieur. Et si cela permet de préserver les qualités nutritives du foin pour les animaux, cela produit aussi beaucoup de déchets. Un groupe d’élèves canadiens d’une communauté rurale a donc conçu un bioplastique fabriqué à partir d’amidon et de fibres de plantes. Après avoir été utilisé, le matériau peut se décomposer en un produit comestible, ou encore être utilisé comme engrais.

 

Le Plastic Zero

Une décharge via Shutterstock
Une décharge via Shutterstock

Alors que les emballages en plastique finissent généralement dans des décharges, un groupe de cinq étudiants a conçu un nouveau type d’emballage qui peut être réutilisé. Il est fabriqué à partir d’un matériau polymère dit « à mémoire de forme » qui peut être facilement aplati par la chaleur ou la lumière, mais retrouve sa forme initiale ensuite. Les étudiants prévoient que les emballages pourraient finalement être renvoyés aux fabricants et utilisés dans un cycle sans fin.

 

Des emballages de packs de bières hydrosolubles

Un emballage de bière dans le bec d'une mouette via Shutterstock
Un emballage de bière dans le bec d’une mouette via Shutterstock

Les anneaux en plastique des emballages de bière tuent beaucoup d’animaux marins lorsque ceux-ci se piègent dedans ou les mangent. Des étudiants ont donc conçu le même type d’emballage mais dans un plastique qui se dissout lorsqu’il est immergé dans l’eau ou exposé à la pluie.

 

Le Styro-filter

Du polystyrène via Shutterstock
Du polystyrène via Shutterstock

Des élèves ont oeuvré pendant trois ans et tentent désormais de déposer un brevet pour une solution visant au traitement des déchets de polystyrène. Leur système à basse température transforme le matériau en charbon actif, qui peut ensuite être utilisé dans des filtres à eau.

 

Le Polystyrenator

L'équipe du polystyrenator
L’équipe du Polystyrenator

Pour le recyclage de la même matière, le polystyrène, des étudiants ont conçu un digesteur qui utilise des bactéries qui se nourrissent de ce matériau et produisent en retour de l’énergie et du plastique biodégradable.

 

La décomposition de plastique

Une boîte à compost via Shutterstock
Une boîte à compost via Shutterstock

En théorie, les bioplastiques devraient être compostables, mais un groupe d’étudiants canadiens a fait des recherches dans son appareil à compost local. Ils ont constaté que la plupart de ces matériaux n’avaient pas pu être recyclés et pouvaient causer des dommages au dispositif. Ils ont donc modifié la composition d’un plastique décomposable qui peut dès lors être composté et transformé en sacs servant au ramassage des excréments d’animaux, de manière à ce que le tout puisse être composté à son tour.

Des matériaux recyclés via Shutterstock
Des matériaux recyclables via Shutterstock

Ces inventions sont particulièrement originales parce qu’elles résultent des esprits imaginatifs de jeunes étudiants. Mais surtout parce qu’elles permettent de préserver l’environnement et de recycler des matériaux du quotidien. Si les solutions écologiques vous intéressent, découvrez comment l’Islande transforme ses émissions de CO2 en roche.

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Chaque année, se produisent environ 4000 séismes dans l’Himalaya soit environ un séisme toutes les deux heures.