13 377 personnes connectées

Décès de l’orque Tilikum, véritable martyr de la cause animale

Après de longues années de souffrance, l’orque Tilikum, emblème du monde animal qui a inspiré le documentaire BlackFish , nous a quitté le 6 janvier dernier. Maintenu en captivité dans le parc aquatique SeaWorld depuis 1984, il était à lui seul une icône de la protection animale.

C’est avec beaucoup de tristesse que nous pleurons la mort de Tilikum et avec beaucoup de soulagement que nous lui souhaitons enfin la liberté qu’il mérite. Quand il fut capturé en 1983 dans les eaux islandaises, Tilikum avait environ deux ans et mesurait 3,5 mètres de long. De 1984 à 1992, l’orque est en captivité à Sealand au Canada. Il a ensuite été transféré dans le parc aquatique de SeaWorld Orlando en Floride, dans lequel il est mort le 6 janvier 2017.

tilikum

Depuis les débuts de sa captivité, Tilikum a beaucoup grandi. Réputé comme la plus grande orque en captivité, il a été utilisé comme mâle reproducteur dans un programme d’insémination artificielle, à tel point qu’aujourd’hui, 54 % des orques de SeaWorld sont ses descendants. Mais si loin de son habitat naturel, confiné dans un petit bassin, Tilikum finit par devenir agressif, se retrouvant à l’origine de la mort de trois personnes.

Même s’il est désormais trop tard, l’histoire de Tilikum, rendue célèbre grâce au documentaire BlackFish, avait généré une grande vague de soutien à travers une pétition qui réclamait sa liberté. Seulement, une infection pulmonaire d’origine bactérienne a eu raison de lui. Quoi qu’il en soit, le combat contre la captivité des animaux sauvages doit continuer. Rappelons que Tilikum est le père de 11 autres orques encore en vie, à qui l’on souhaite une vie pleine de bonheur et de liberté.

Ces articles vont vous plaire

La pyramide de Khéops est la seule des 7 merveilles du monde à être encore debout

— @DailyGeekShow