12 354 personnes connectées

Ne vous y trompez pas : ces amas de débris cachent en réalité de superbes œuvres d’art

A travers les ombres chinoises, de belles histoires peuvent être racontées avec les doigts ou avec des marionnettes. L’artiste Shigeo Fukuda a choisi de créer lui aussi des ombres destinées à faire rêver le public mais à partir de déchets. Objets délaissés, abîmés ou moches, ses sculptures atypiques dévoilent toute leur beauté dès qu’un projecteur est braqué sur elles. Entre recyclage et poésie, plongez dans l’univers de cet artiste qui a marqué l’art contemporain.

Pour réaliser ses sculptures, l’artiste s’amusait à récupérer soit des déchets variés, soit des milliers d’exemplaires d’un seul objet. Les ombres de couverts ou de ciseaux se sont ainsi transformés en moto très détaillée ou en grand voilier.

shigeo-fukuda-sculpture-1

Si la sculpture en elle-même peut paraître informe, il suffit de mettre un peu de lumière pour en dévoiler toute la beauté. En effet, l’ombre portée des objets, créée par la forme de ces derniers, est très différente de ce que l’on voit au premier abord. L’abstrait devient figuratif et il nous permet de voir des formes surprenantes obtenues via des objets peu attirants.

Toutefois, Shigeo Fukuda a aussi créé des sculptures plus étonnantes simplement avec… du papier. L’artiste a réalisé pour son œuvre « Aquarium for Swimming Characters » des poissons de papier qui révèlent, une fois éclairés, des idéogrammes japonais.

shigeo-fukuda-sculpture-2

shigeo-fukuda-sculpture-3

shigeo-fukuda-sculpture-4

shigeo-fukuda-sculpture-5

shigeo-fukuda-sculpture-6

S’il n’est plus là aujourd’hui pour créer de nouvelles œuvres, Shigeo Fukuda a montré via ses sculptures que des objets considérés comme des déchets, des objets moches ou classiques peuvent dégager de la beauté. Son travail a d’ailleurs inspiré d’autres artistes comme le duo Tim Noble/Sue Wester qui réalisent eux aussi des assemblages de déchets magnifiés par les jeux d’ombre et de lumière. Par son travail, l’artiste nous rappelle une belle leçon : ne jamais se fier aux apparences car il y a du beau en chaque chose, il suffit de savoir comment la regarder.