12 563 personnes connectées

La récréation est terminée pour Free Mobile et Bouygues Telecom

dans-la-cour-de-recre-free-et-bouygues-imagealaune

Free et Bouygues étaient en procès, chacun s’accusant de dénigrement pour des propos tenus sur l’existence du réseau chez l’un, et chez l’autre pour des propos tenus à l’égard de ses clients, le Tribunal de Commerce de Paris a délibéré sur ces deux affaires, dont nous nous faisons l’écho.

Cette petite guerre s’est soldée par un match nul entre les deux protagonistes, chacun a été jugé coupable de dénigrement dans les affaires les opposant. Pour rappel, lors du lancement de Free Mobile, le trublion du net avait qualifié les clients de ses concurrents de « pigeons » et de « vaches à lait » ce qui déplu fortement à Bouygues Telecom à l’époque.

Il n’en fallu pas moins pour que Bouygues porte plainte et obtienne finalement une compensation financière de 25 millions d’euros (sur les 100 demandés), Free est d’ailleurs interdit par le Tribunal de Commerce de Paris d’utiliser des termes dénigrant sous peine d’astreinte de 100 000 euros.

Cependant Bouygues Telecom a aussi été condamné pour dénigrement à l’encontre de Free, propos tenus sur l’existence réelle du réseau du nouvel opérateur… La sanction est moins importante puisque Bouygues n’écope que de 5 millions d’euros de dommages et intérêts.

 Balle au centre, quel sera le prochain sujet de discorde entre les deux opérateurs ?

Ces articles vont vous plaire

— @UNICEF_france

Seuls 50% des 1,8 million d’enfants atteints du VIH/Sida ont accès au traitement dont ils ont besoin.