13 510 personnes connectées

Le Danemark arrêtera de brûler du charbon dès 2015 pour devenir le pays le plus écologique au monde

eoliennes-mer

Bien que le Danemark figure déjà parmi les pays les plus engagés d’Europe dans la lutte pour la protection de la planète, son ministère de l’Environnement n’entend pas se reposer sur ses lauriers. En effet, ce dernier a récemment promis l’arrêt définitif de la combustion de charbon d’ici à 2025. Une promesse osée et engagée qui place le pays en position de leader mondial en matière d’éco-responsabilité.

Cette initiative en faveur de la protection de l’environnement s’inscrit dans la lignée des précédentes réformes écologiques du pays. En effet, le Danemark n’en est pas à ses premiers pas en matière de lutte contre le réchauffement climatique puisque le pays nordique a déjà fait de grands pas en avant pour minimiser sa dépendance au charbon, très polluant. Cela passe notamment par la construction de fermes à éoliennes destinées à produire plus de la moitié de toute l’électricité avant 2020. De plus, le pays a d’ores et déjà réduit de 20 % ses émissions de gaz à effet de serre au cours des deux dernières décennies.

La population est également très engagée dans ce combat pour la préservation de la planète avec 41 % des habitants qui se rendent à l’école ou au travail en utilisant le vélo comme moyen de transport, soit un pourcentage plus élevé qu’à Amsterdam ! Histoire d’aller encore plus loin dans cette optique éco-responsable, Helveg Petersen, le ministre danois du climat, de l’énergie et du logement, a récemment déclaré que le pays cesserait d’utiliser du charbon d’ici une dizaine d’années (soit aux alentours de 2020) : « le coût de cet arrêt ne serait pas énorme », a-t-il affirmé dans une interview donnée à Reuters. En attendant la publication d’un plan d’action officiel, les ministres étudient actuellement tous les détails que ce projet implique.

charbon

En chiffres, le Danemark c’est tout de même 6 millions de tonnes de charbon importées par an. L’arrêt de l’importation de cette matière première, qui vient essentiellement de Russie, aura également un impact non négligeable sur le plan politique : Copenhague va considérablement se défaire de l’emprise de Moscou (d’où provient essentiellement le charbon importé) en matière d’énergies.

Cela dit, selon Anders Stouge, député à la tête de la Danish Energy Association, un tel changement ne pourra pas s’opérer sans que le pays « n’ait à passer à la caisse » : le charbon représente actuellement 1/3 de l’électricité du Danemark. De même, les fermes d’éoliennes on et offshore présentent un risque potentiel dans ce processus d’abandon, ces dernières ne pouvant assurer un rendement optimal de production d’énergie lors des jours de calme. Enfin, en ce qui concerne la reconversion des sites de combustion de charbon, Helveg Petersen explique qu’ils pourront servir de backup en étant reconvertis pour y brûler du bois. En attendant 2020, on peut dire que ce projet audacieux est une bonne façon de placer la barre un peu plus haut pour les autres nations qui se sont lancé dans le passage aux énergies vertes.

ferme-eoliennes-mer

eolienne-pleine-mer

wind-turbine

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Danemark se soucie vraiment de l’avenir de notre planète. Au bureau, on ne peut qu’admirer cette volonté du gouvernement danois de renforcer son positionnement en faveur de la protection de l’environnement et on espère que les autres pays de l’Union européenne lui emboiteront le pas. Pensez-vous que la France devrait s’inspirer des engagements éco-responsables du Danemark ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

L’araignée, Stegodyphus lineatus, donne naissance à ses petits et se liquéfie afin qu’ils puissent la dévorer