13 608 personnes connectées

Admirez le “mouton des mers” appartenant à la seule famille animale capable de photosynthétiser sa nourriture

Une limace des mers adorable fait craquer tous les internautes par son étrange ressemblance avec un mouton. Plus incroyable encore, elle est capable de créer de la matière organique en utilisant les rayons du soleil, lui permettant alors de briller lorsqu’elle mange des algues. SooCurious vous en dit plus à son sujet.

1. On l’appelle « mouton des mers ».

Elle fascine tout Twitter, se nomme la Costasiella kuroshimae, mais on l’appelle le « mouton des mers » à cause de son adorable ressemblance avec l’animal.

moutons-mer-brille-3

 

2. Cette petite limace ne mesure que 5 mm de longueur tout au plus

moutons-mer-brille-2

 

3. Elle se loge notamment dans les mers du Japon, d’Indonésie et des Philippines

moutons-mer-brille-7

 

4. Comme les moutons, la Costasiella kuroshimae est végétarienne et se nourrit d’algues

moutons-mer-brille-6

 

5. Elle brille dans le noir
Sa vraie particularité est qu’elle est l’une des seules espèces au monde à pouvoir utiliser les rayons du soleil pour créer de la matière organique (ce qu’on appelle la photosynthèse), lui permettant ainsi de briller quand elle mange des algues.

moutons-mer-brille-4

 

6. La limace utilise un processus connu sous le nom de kleptoplastie
Normalement, en dehors des plantes, seuls les animaux unicellulaires sont capables de photosynthèse. Mais grâce à ce phénomène, elle peut extraire les chloroplastes de sa nourriture et ainsi les intégrer dans son propre corps.

moutons-mer-brille-5

 

7. Pour résumer, il s’agit d’un adorable mini mouton sous-marin phosphorescent !

moutons-mer-brille-7

 

Voici une petite vidéo qui vous montre cette petite créature en action :

Incroyable, la nature regorge de réels trésors ! À la rédaction, nous avons été tellement attendris par cette petite créature hors du commun que nous aimerions pouvoir l’adopter. Cette petite bête vous inspire-t-elle de l’affection ou du dégoût ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

Le caméléon peut lancer sa langue jusqu’à 96 km/heure en un centième de seconde