13 295 personnes connectées

Crabster, le crabe-robot géant prêt à conquérir les profondeurs des océans

La plupart des fonds marins sont extrêmement difficiles d’accès à l’Homme. Et ça tombe bien, des chercheurs ont justement conçu un robot capable de plonger à des profondeurs où l’Homme ne peut aller et d’explorer les fonds marins à la recherche de trésors et de vestiges enfouis sous le sable.

Crabster (de son nom complet Crabster CR200) est un robot qui a une forme à mi-chemin entre le crabe (dont il porte le nom) et l’araignée. Il a été conçu par une équipe de scientifiques de l’Institut de recherche et développement océanique coréen (KIOST) dans le but plonger à des profondeurs parfois extrêmes afin d’explorer les fonds marins. Crabster est un hexapode, un robot à six pattes, pesant une demi-tonne et capable d’atteindre des profondeurs extrêmes tout en résistant à la pression d’eau qui augmente plus on descend sous l’eau. Une pression impossible à soutenir pour les êtres humains.

Cet hexapode est contrôlé depuis la surface par 4 opérateurs qui s’occupent de recueillir tous les résultats de l’exploration grâce à un câble d’alimentation et de contrôle. Crabster n’utilise que ses pattes pour se déplacer, même si les deux pattes avant peuvent éventuellement servir de pinces et de membres pour ramasser des échantillons et des objets enfouis dans le sable. Une démarche un peu pataude et lente mais qui vise justement à ne pas faire remuer le sable pour éviter de créer des nuages qui rendraient la visibilité complètement nulle. Ce robot est également capable de résister à des courants d’eau de mer très puissants sans se faire emporter et est équipé d’une dizaine de caméras, d’une batterie de capteurs et de tout l’équipement sous-marin : sonar, éclairage, etc.

Crabster a déjà effectué un test concluant à 200 mètres de profondeur et l’équipe envisage maintenant de passer à la vitesse supérieur, en équipant le robot de pattes rétractables. Le but serait de donner la possibilité à l’hexapode de nager lorsque cela est nécessaire mais également d’inclure une batterie à l’intérieur même de l’engin, afin de lui conférer une véritable liberté de mouvement (ce qu’il n’a pas encore à cause du câble qui le relie à la surface).

crabster-le-crabe-robot-geant-capable-de-ratisser-les-profondeurs-des-oceans1

crabster-le-crabe-robot-geant-capable-de-ratisser-les-profondeurs-des-oceans2

crabster-le-crabe-robot-geant-capable-de-ratisser-les-profondeurs-des-oceans3

Le voir en action n’est pas très impressionnant parce qu’il marche lentement, mais on voit bien que Crabster est un petit bijou de robotique. On est sûr qu’il permettra de faire quelques découvertes intéressantes sur l’environnement des fonds marins qui nous sont inaccessibles. Pensez-vous que ce robot va faire de belles découvertes dans les abysses sous-marines ?

Ces articles vont vous plaire

— @DailyGeekShow

À la Renaissance, loucher était caractéristique de beauté pour les femmes italiennes.