13 473 personnes connectées

Écrit par des lycéens, ce court-métrage poignant dénonce les ravages de l’homophobie

Le court-métrage « Gabriel » a été réalisé à l’issue d’un concours de scénarios pour les lycéens, organisé dans le cadre du Festival international du film de Saint-Jean-de-Luz. Il a été écrit par quatre élèves du lycée Saint-Thomas d’Aquin, et réalisé par Audrey Estrougo. Un résultat épatant quand on connaît le jeune âge des scénaristes.

Homosexualité, amitié, sentiment de rejet, harcèlement, solitude… Tant de sujets graves et sérieux qui sont abordés avec une subtilité esthétique certaine malgré quelques infimes maladresses. Ce film de 8 minutes a été présenté le 10 octobre 2015 lors de la cérémonie de clôture du festival. Le projet a été encadré par plusieurs professionnels et des élèves du BTS audiovisuel de Biarritz.

gabriel-court-métrage-1gabriel-court-métrage-2gabriel-court-métrage-3gabriel-court-métrage-4gabriel-court-métrage-6gabriel-court-métrage-7gabriel-court-métrage-8gabriel-court-métrage-9gabriel-court-métrage-10gabriel-court-métrage-11gabriel-court-métrage-12gabriel-court-métrage-13gabriel-court-métrage-14gabriel-court-métrage-15gabriel-court-métrage-16gabriel-court-métrage-17gabriel-court-métrage-18gabriel-court-métrage-19gabriel-court-métrage-20gabriel-court-métrage-21gabriel-court-métrage-22gabriel-court-métrage-23gabriel-court-métrage-24gabriel-court-métrage-25gabriel-court-métrage-27On tire notre chapeau à ces talentueux lycéens ! Le harcèlement à l’école est un phénomène qui touche beaucoup plus d’élèves qu’on ne le croit. Et il en va de même pour le harcèlement de rue. La création audiovisuelle se révèle souvent un bon moyen pour dénoncer des fléaux. Découvrez « Hé Mademoiselle », un film d’animation qui dénonce le harcèlement de rue.

Ces articles vont vous plaire

La culture contribue 7 fois plus au PIB français que l’industrie automobile

— @DailyGeekShow