12 044 personnes connectées

Lumière sur la Cour des Hiboux, cette organisation secrète de DC Comics qui règne sur Gotham

Longtemps traitée dans les comics, rarement adaptée sur les écrans, l’histoire de la Cour des Hiboux a pourtant de quoi en fasciner plus d’un. Malmenant Batman depuis 2011, elle est à l’origine de nombreuses conspirations et tire les ficelles d’un grand nombre d’évènements. SooGeek revient sur les comics qui l’ont vue naître et l’organisation qu’elle représente.

En 2011, le scénariste Scott Snyder fait équipe avec Greg Capullo pour créer un récit digne des plus grandes œuvres conspirationnistes qui suivra la chauve-souris dans de nombreuses aventures sur papier ou à l’écran. Représentant le premier crossover majeur de la New 52 (le reboot de DC) il plonge le héros masqué au cœur de sa propre histoire et lui promet des heures sombres. Heureusement pour lui, il ne sera pas le seul à combattre ces nouveaux ennemis et pourra compter sur de nombreux membres du catalogues DC et de la Bat-family.

cour-hiboux

La collection de comics originalement nommée « Batman : Night of the Owls » affiche sur sa quatrième de couverture le résumé suivant : après une longue période d’absence, Bruce Wayne revient sous le masque de Batman et sa nouvelle mission consiste à poursuivre un tout nouvel ennemi, une organisation composée de mystérieux assassins dissimulés sous des masques de hiboux. Très vite, le justicier se rend compte que leur prochaine cible n’est autre que son alter ego Bruce Wayne et à mesure de l’avancée de son enquête, il découvre que l’histoire de sa famille est intimement liée à l’histoire sombre de sa ville.

L’excellent DC a un don certain pour titiller la curiosité de ses lecteurs : qui sont ces hiboux prêts à tout pour éliminer Bruce et quel est leur plan ? Pour comprendre l’importance de leur apparition sur la continuité DC, il faut revenir aux origines même de Gotham. Depuis la création de la ville, les plus grandes familles de Gotham se partagent le pouvoir et se combattent dans le but de le garder. Ces familles riches dont le visage doit prêter confiance aux citoyens manipulent et tuent dans l’ombre pour garder et augmenter l’emprise qu’ils ont sur la ville. Leur nom : la Cour des Hiboux.

Bruce-Wayne-cour-hiboux

Dans le but de garder la main sur l’ensemble des décisionnaires de Gotham, ils emploient un groupe d’assassins dont les membres sont appelés Ergots. Certains de ces hommes de main sont recrutés dans des cirques et notamment le cirque Haly (celui-là même où Batman a rencontré Dick Grayson après la mort de ses parents) mais l’un d’entre eux, spécialement dénommé comme l’Ergot, sort du lot. Plus dangereux et compétent que ses confrères, il dispose de toutes les ressources nécessaires à l’accomplissement de ses missions, fournies par la Cour. C’est au sein d’un manoir abandonné qu’ils ont fondé leur QG, la Harbor House.

Agissant dans l’ombre, la Cour a longtemps été considérée comme une légende : l’efficacité de ses assassins était telle qu’aucune preuve ne pouvait mettre en lumière les actes de l’organisation ou prouver son existence. Ce n’est que lorsque Bruce Wayne décidera de rénover et rajeunir l’image de la ville grâce à ses fonds privés que la Cour sortira de sa cachette, risquant à tout instant d’être mise à mal. L’important étant pour l’organisation de garder la main sur la ville, il ne fallut pas longtemps avant que Bruce devienne sa cible. Batman, qui avait débuté ses recherches en amont, découvre leur repaire et découvre que l’organisation est liée à sa famille : les bâtiments qui cachent les criminels ont été construits par son ancêtre, Alan Wayne.

cours-hiboux-batmanC’est en se rendant dans les locaux de l’organisation que la chauve-souris va être prise au piège : il se retrouve enfermé dans un labyrinthe, à la merci de l’ennemi. Victime d’hallucinations, il se fait attaquer par l’Ergot et alors que le vilain s’apprête à lui donner le coup final, la Cour se révèle à lui. Respectant les valeurs qui sont les siennes (et semble-t-il celles de tous les méchants de l’histoire) elle lui révèle son plan et son histoire, terminant son discours par annoncer la sentence de Batman : la mort. A l’issue d’un long et violent combat, le justicier s’échappe, à la suite de quoi la Cour décide d’appeler des dizaines de combattants au devoir.

La Cour des Hiboux, après l’échec de l’assassinat de Batman, a dorénavant un seul but : contrôler la ville. Pour ce faire, elle va former ses tueurs et leur donner trois missions : éliminer les personnes de la ville ayant de l’influence et n’appartenant pas à l’organisation, tuer Batman, changer l’image qu’en ont les citoyens en faisant passer le chevalier noir pour un illuminé et remplacer l’icône par la Cour elle-même.

batman-cour-hiboux
Si leurs plans machiavéliques ont toutes les chances de réussir, c’est sans compter sur la persévérance qu’a Bruce Wayne à protéger sa ville. L’organisation est depuis 2011 un des éléments les plus importants dans le combat qui oppose Batman au mal qui ronge Gotham et DC Comics s’est chargé de l’adapter sur petit écran et dans le reste de ses comics. Le héros croisera à nouveau la route de la Cour mais ça, c’est une autre histoire…

Ces articles vont vous plaire

89 milliards de litres d’eau sont mis en bouteille et consommés chaque année dans le monde, soit 2822 litres chaque seconde !

— @DailyGeekShow