13 716 personnes connectées

Manger des produits périmés : est-ce vraiment nocif pour la santé ?

Manger des produits périmés : est-ce vraiment nocif pour la santé ?

L’industrie agroalimentaire est obligée d’indiquer des dates de péremption sur chaque aliment qu’elle met sur le marché. Cela dédouane les fabricants en cas de problème avec l’un de leurs produits. 

Cependant, trop de consommateurs sont induits en erreur. En effet, la plupart en concluent à tort que cette mention est irréversible. Sauf qu’elle n’indique pas que les produits deviennent impropres à la consommation une fois la date dépassée. Cette mauvaise interprétation favorise le gaspillage alimentaire ainsi que la perte d’argent.

 

DATE LIMITE DE CONSOMMATION OU À CONSOMMER DE PRÉFÉRENCE AVANT LE…

Du gaspillage alimentaire via Depositphotos

Il existe deux types de « conseils » à la consommation. La date limite de consommation, la DLC (à consommer jusqu’au… ou avant le…) se retrouve sur les produits frais ou laitiers à conserver au frigo. En effet, ils indiquent une date limite pour les denrées micro-biologiquement périssables, qui, de ce fait, sont susceptibles après une courte période, de présenter un danger immédiat pour la santé humaine », comme l’indique la Direction Générale de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes.

TOUT DÉPEND DES PRODUITS

A contrario, les denrées sèches comme les pâtes, les conserves, etc. comportent elles une date limite d’utilisation optimale, la DLUO (à consommer de préférence avant le… ou avant fin…). En bon français, cela signifie que l’aliment en question peut encore être consommé après cette date sans risque. Seule la qualité optimale du produit peut éventuellement être altérée.

QUI FIXE LES DATES DE PÉREMPTION ? 

Cette information est fixée au bon vouloir du fabriquant. En effet, le Code de la consommation précise que « l’étiquetage comporte la description, sous la responsabilité du conditionneur, d’une date jusqu’à laquelle la denrée conserve ses propriétés spécifiques dans des conditions de conservation appropriées ».

Seul le lait cru, dont la date de péremption doit être égale à trois jours après conditionnement et les œufs qui, d’après le Règlement Européen ne peuvent être consommés au-delà du 28e jour après la ponte, sont soumis à réglementation officielle. Pour tous les autres produits alimentaires, chacun fait donc comme il l’entend.

LA DATE DE PÉREMPTION : ÉLÉMENT MARKETING ?

LA DATE DE PÉREMPTION POUR UN MÊME PRODUIT PROVENANT DE LA MÊME MARQUE, PEUT DIFFÉRER SUIVANT LE LIEU DE VENTE

L’UFC que choisir a pointé du doigt la méthode des industriels. En effet, il semblerait que la composition des produits ainsi que la date limite de consommation varie suivant le lieu de vente. Un médecin en Guadeloupe avait alerté l’opinion publique quant à la haute teneur en sucres des yogourts et à la date de péremption qui était nettement plus courte qu’en métropole. Après plusieurs tests à l’appui, l’UFC s’indigne : « les industriels auraient-ils tendance à fixer des durées de vie exagérément courtes pour leurs produits dans les DOM TOM ? Nous sommes tentés de le penser ».

Dans l’hexagone, les dates de péremption ne font qu’engendrer du gaspillage alimentaire. De nombreux Ministres de l’Agriculture de l’UE se penchent sur un texte de loi européen visant à rétablir les bonnes dates sur les aliments. Ainsi, ils espèrent que les ménages auront moins tendance à gaspiller.

MAIS ALORS PEUT-ON CONSOMMER APRÈS LA DATE DE PÉREMPTION ?

Le yaourt peut se consommer sans problème jusqu’à une semaine après la date mentionnée sur l’emballage. Étant acide, il ne présente aucun danger. Au-delà veillez à ce qu’un goût acide ne soit pas omniprésent, pouvant occasionner une intoxication. De même, si l’opercule a gonflé, cela est signe de fermentation, mieux vaut alors ne pas tenter le diable… La viande hachée du boucher doit être consommée le jour même. En revanche, celle achetée en grande surface sous-vide, peut être consommée dans la semaine suivant la date de l’emballage.

LES BOÎTES DE CONSERVE PEUVENT ÊTRE CONSOMMÉES JUSQU’À UN AN APRÈS LA DATE MENTIONNÉE

Le fromage est constitué de microbes. En règle générale, les fromages portent la mention « à consommer de préférence avant le… » car ils ne comportent pas de risque micro-biologique. En revanche, certains à la pâte pasteurisée peuvent développer des bactéries (raison pour laquelle il est déconseillé aux femmes enceintes d’en consommer). Les pâtes dures peuvent donc se conserver jusqu’à 10 mois après achat, contre 10 jours pour les pâtes molles. Bien sûr, des signes externes permettent de savoir si le fromage est encore bon (odeur, couleur…).

Les boîtes de conserve peuvent être consommées jusqu’à un an après la date mentionnée, si elles ont été stockées dans un endroit à l ‘abri de la lumière directe et si elles ne sont ni percées, ni cabossées.

Le chocolat peut se conserver également un à deux ans après la date de péremption (même s’il reste rarement aussi longtemps dans les placards). Il sera, au fil du temps, moins goûteux mais toujours comestible. Les produits secs (pâtes, riz, céréales…) se conservent un an également. Le mieux étant de les stocker dans des récipients hermétiques en verre.

Même s’il est préférable de les faire soi-même, les biscuits du commerce se conservent toujours après la date de péremption. Si les paquets sont ouverts, la boîte métallique leur permettra de conserver leur croustillant. Sinon, au lieu de les jeter, leur donner une seconde vie dans une base pour un autre gâteau (maison ce coup-ci) ravira les plus jeunes.

Les produits lyophilisés (café, purée, thé…) perdent seulement de leur saveur au fil du temps (surtout si le sachet est ouvert). Sinon, ils restent consommables quelques semaines après la date mentionnée. Les produits surgelés sont encore bons jusqu’à quatre mois après la date mentionnée sur les emballages.

Les fruits et légumes frais ne comportent étrangement aucune date indicative pour la consommation. Pourquoi ? Tout simplement parce que la plupart des consommateurs se fient à leurs sens pour savoir s’ils sont toujours comestibles ou pas. Cela doit également s’appliquer pour le reste de vos denrées. Vous verrez, vous gaspillerez beaucoup moins !

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux