13 347 personnes connectées

Fixez l’un de vos proches dans les yeux durant quelques minutes : il se transformera en monstre dans 70 % des cas

Pour planer, désormais, regardez-vous dans les yeux ! Un chercheur italien de l’université d’Urbino vient de faire une découverte impressionnante : en fixant quelqu’un du regard pendant plusieurs minutes, il serait possible d’altérer sa conscience et de modifier ainsi sa perception de la réalité !

Giovanni Caputo, un chercheur de la vision de l’université d’Urbino, en Italie, a réalisé une étonnante expérience. Il y a quelques années, il avait recruté 50 volontaires, les faisant se regarder dans un miroir durant 10 minutes tout en restant immergés dans une pièce faiblement éclairée. En moins d’une minute, certains ressentaient des effets délirants : ils voyaient leur visage changer, prenant l’apparence d’animaux, de monstres, ou même de proches décédés. Le phénomène, nommé « illusion du visage étrange » (originalement « strange-face illusion ») semble même plus intense lorsque le miroir est remplacé par un partenaire. C’est l’objet de la seconde expérience de Giovanni Caputo.

Le chercheur a recruté 40 jeunes adultes, leur affirmant qu’il s’agissait d’une expérience de méditation afin que leurs attentes ne faussent pas les résultats de l’épreuve. Associés par duos, les participants furent placés sur des chaises à l’intérieur de pièces peu éclairées qui laissaient entrevoir les traits du visage, tout en altérant la perception des couleurs. La moitié des paires fut positionnée dos à dos en fixant le mur quand les autres duos se trouvaient face à face. Après 10 minutes, les jeunes gens remplirent un questionnaire sur leur expérience récente : d’après le British Psychological Society, les sujets censés fixer le visage d’un partenaire décrivirent de plus grands niveaux d’atténuation des couleurs et des sons qu’ils n’auraient dû. Le temps leur paraissait aussi plus lent, et ils avaient l’impression d’être hors de celui-ci. Plus impressionnant encore, 90 % de ces cobayes déclaraient que le visage de leur vis-à-vis apparaissait déformé quand 75 % d’entre eux y virent des monstres et 15 % y aperçurent un de leurs proches.

Troxler

D’après Giovanni Caputo, les sensations ressenties indiquent des symptômes de dissociation, un terme utilisé pour décrire une rupture avec la réalité. Il détermina que ces effets étaient corrélés à la déformation faciale, mais pas à la vision de visages étranges, comme ceux de monstres ou de proches du sujet. Il émit l’hypothèse que ces hallucinations, ou « illusions du visage étrange » pourraient être une conséquence du retour à la réalité du sujet après être entré dans un état dissociatif, amené par le manque de stimulation sensorielle. Mais sa théorie demeure hypothétique et contraste avec une autre explication : lorsqu’un sujet fixe un point pendant une durée prolongée, les traits à la périphérie disparaissent progressivement. C’est ce qu’on appelle l’effet de Troxler (ou effacement de Troxler). Le phénomène permet peut-être d’expliquer les effets de l’expérience de Caputo : d’après Scientific American, lorsqu’une information visuelle manque, le cerveau compose avec ceux-ci et les comble avec l’expérience ou les attentes du sujet.

La découverte de Caputo révèle de nouveaux mystères liés au cerveau humain. Ces observations nous confrontent surtout à notre faible connaissance de notre encéphale, dont on a jusqu’alors, percé bien peu de mystères. Avez-vous déjà été victime d’une hallucination ou croyez-vous ne pas pouvoir être perturbé par ce genre d’expériences ?

Ces articles vont vous plaire

Parmi les êtres humains, on ne reconnaît pleinement l’existence que de ceux qu’on aime

— Simone Weil