12 325 personnes connectées

3 conseils qui vous permettront de rester positif même si tous vos collègues détestent leur travail

employes-tristes-une

Une fois que vous avez réussi à trouver un emploi qui vous plaît, ce qui demande beaucoup d’efforts et de temps, il peut s’avérer que votre entourage professionnel ne corresponde pas vraiment à vos attentes. Après l’excitation de votre embauche, la négativité de vos collègues provoque chez vous déception et désillusion. DGS partage avec vous 3 conseils qui vous aideront à garder la tête froide.

Vous vous installez dans votre nouveau bureau, c’est votre première journée et vous êtes très excité de commencer, pourtant vos collègues le sont bien moins. Ils vous font des remarques pour le moins inattendues : « Si vous travailliez ici depuis aussi longtemps que nous, vous ne seriez pas aussi souriant. » « Alors, comment vous ont-ils convaincu d’accepter ce poste ? » « Vous savez, ils nous travaillent à l’os ici. » Et dès les premières minutes, vous réalisez que tous vos collègues détestent l’endroit.

Vous pensez alors avoir fait le mauvais choix en signant cette offre d’emploi. En effet, si tout le monde déteste autant ce travail, ce n’est qu’une question de temps avant que vous le détestiez aussi, non ? Votre excitation commence à s’éclipser… Voici quelques astuces qui vous aideront à rester le plus positif possible et à garder un esprit ouvert, afin de tirer vos conclusions personnelles sur l’entreprise et votre avenir en tant que membre de celle-ci.

 

1. Apprenez à connaître vos collègues

des-collegues-parlent-entre-eux

Vous savez garder votre sang-froid lorsque vous rencontrez un caissier grincheux à l’épicerie, il en va de même au bureau. La négativité d’une personne peut paraître centrée autour d’une chose (ici sur le fait que ce travail soit horrible) alors que la source de celle-ci est en fait tout autre chose, par exemple une instance de divorce ou des problèmes médicaux. Le mécontentement peut même être lié au travail, mais n’avoir aucun lien avec vous. Peut-être un de vos collègues pense que sa position actuelle n’est pas la bonne, par exemple s’il a postulé pour un autre poste mais que sa proposition a été refusée.

Prenez donc le temps d’apprendre à connaître vos collègues. Bien sûr, vous pouvez apprendre qu’ils détestent réellement leur emploi mais vous pouvez aussi découvrir que c’est quelque chose de différent qui alimente leur aversion et il n’y a aucune raison pour vous d’adopter la même négativité.

 

2. Trouvez les rares personnes enthousiastes

travail-homme-enthousiaste

Avery Augustine, manager dans une entreprise de haute technologie explique : « Si vous me dites que chaque personne dans votre bureau est inconsolable et malheureux ? Je ne vous croirai pas. J’ai travaillé au sein d’un service à la clientèle pendant plusieurs années, et s’il y a un secteur qui connaît le malheur, c’est bien le service clientèle qui reçoit un flux constant d’appels tristes et désespérés. Même si la majorité des employés y étaient mécontents, il y en avait une poignée qui pouvait toujours garder le moral. Ils étaient heureux d’être au travail, déterminés à régler les problèmes de leurs clients et le faisaient avec le sourire. Dans une foule de membres du personnel mécontents, ils étaient une source constante de positivité. »

Vous devrez peut-être vous aventurer à l’extérieur de votre département de travail actuel pour trouver un employé positif ou deux. Mais une fois que vous les aurez trouvés, vous aurez un point de vue différent de la société et vous pourrez vous former une opinion non biaisée.

 

3. Rappelez-vous pourquoi vous avez choisi ce poste

poignee-main-entreprise

Vous n’avez sûrement pas décroché ce poste par hasard. Vous avez posé des questions pertinentes lors de votre entrevue et vous avez soigneusement considéré que ce travail était fait pour vous. Par votre signature sur la ligne pointillée de votre contrat, vous avez approuvé tout ceci et confirmé votre désir de travailler pour cette entreprise.

La négativité constante de tous ceux que vous rencontrez peut certainement être un drapeau rouge mais vous devez vous rappeler la raison pour laquelle vous avez choisi ce poste. Rappelez-vous de votre excitation du début et pensez au potentiel que vous avez pour passer dans un poste supérieur. Il y a une forte probabilité pour que certaines des personnes que vous rencontrez ne soient pas vraiment les bonnes personnes pour le poste qu’ils occupent. Mais si vous êtes la bonne personne, vous serez très bien.

groupe-travail

Ne laissez pas les opposants prendre une décision pour vous. Bien sûr, il y a certainement des atmosphères de travail vraiment négatives et si vous vous trouvez dans cette situation, vous voudrez reconsidérer votre choix professionnel afin de déterminer si c’est bien là que vous voulez travailler. Mais en supposant que vous ayez fait une décision réfléchie sur ce poste, il est important de regarder au-delà de la négativité et de rechercher le côté positif dans cette situation.

 

Ne vous fiez donc pas aux apparences. Bien que vos collègues détestent ce travail, il est tout à fait possible que vous l’appréciez, surtout si c’est un poste que vous recherchiez. Nous, on a de la chance, nos collègues sont formidables et toujours positifs. Et vous, avez-vous déjà été confronté à la négativité de ceux qui vous entourent au travail ?

Ces articles vont vous plaire

— Denys Gagnon

Les amis sont ceux qui vous forcent au bonheur.