12 081 personnes connectées

Mais que devient le colorant brun du Coca-Cola une fois dans votre corps ?

Mais que devient le colorant brun du Coca-Cola une fois dans votre corps ?

Le Coca-Cola est le soda le plus célèbre et le plus consommé au monde. Apprécié par des millions de personnes, il est pourtant très controversé. L’une des polémiques autour du Coca-Cola concerne notamment son colorant brun : le colorant E150d. Alors, qu’est-ce que ce colorant et où va-t-il dans notre organisme ?

colorant-coca-cola-organisme-1

Une jeune femme se sert un Coca-Cola sur Shutterstock

Pour déterminer de quelle façon le colorant E150d est traité par notre corps, il tient de se familiariser un peu avec la biologie. Une fois ingérés, les aliments et les boissons passent par notre oesophage pour arriver dans notre estomac. Ensuite, une partie des aliments passe par l’intestin grêle, où ces derniers sont transformés en nutriments qui passent dans le sang. Le reste des aliments, qui ne sont pas utiles à notre corps, passent par le gros intestin et sont évacués par des selles. La plupart des colorants se dégradent au niveau de l’intestin et de l’estomac.

CES SUBSTANCES QUI CIRCULENT DANS VOTRE SANG TRAVERSENT TOUS VOS ORGANES

Il faut savoir que le corps humain traite différemment les colorants, en fonction de leur composition. Le plupart des colorants alimentaires, une fois absorbés, se dégradent dans notre organisme. Et s’ils ne sont pas éliminés, ils sont tout au moins transformés en substance incolore (à quelques exceptions près, telles que les colorants de la betterave qui colorent les selles par exemple), c’est pourquoi notre sang ne change pas de couleur.

systeme-digestif

Le colorant brun passe par l’estomac et l’intestin grêle, où il se dégrade en partie. Néanmoins, certaines de ses particules – dont les composantes de la molécule 4-méthylimidazole (4-MEI) – franchissent la paroi de l’intestin grêle pour être absorbées dans le sang. Ces substances qui circulent dans le sang traversent donc tous les organes.

Une partie de ces particules sont transformées en différentes molécules appelées métabolites. Cette transformation se fait en grande partie dans le foie, les reins et les poumons. Elles sont ensuite éliminées par voie urinaire, et on peut en retrouver dans le lait des femelles allaitantes.

4-Methylimidazole
Structure du 4-méthylimidazole

Des scientifiques accusent ce colorant d’être cancérigène et génotoxique. Plus précisément, c’est la molécule 4-méthylimidazole (4-MEI) qui est considérée comme dangereuse pour la santé à trop haute dose.

IL N’Y A ENCORE AUCUNE PREUVE QUE LA MOLÉCULE 4-MEI SOIT DANGEREUSE POUR L’HOMME

Cette accusation s’appuie notamment sur une étude de 2012 qui a été menée sur des rongeurs par le CSPI. La consommation de cette molécule a provoqué chez les rongeurs des « cancers du poumon, du foie, de la thyroïde et une leucémie ». C’est le passage dans le sang de certaines particules de ce colorant qui serait à l’origine des effets cancérigènes chez les rongeurs. Néanmoins, il n’y a pas de quoi s’alarmer, car il n’y a aucune preuve que la molécule 4-méthylimidazole est dangereuse pour l’homme. Et si elle l’est, c’est certainement à très forte dose.

En effet, les scientifiques n’ont pas pu mettre en évidence d’effet mutagène du 4-MEI ; il semble qu’il ne provoque pas d’altération des chromosomes pouvant expliquer son effet cancérigène. De plus, il ne semble pas provoquer de lésions cellulaires visibles. Le mécanisme de son action n’est donc pas complètement établi.

shutterstock_296920823

Un jeune garçon qui boit du Coca-Cola sur Shutterstock

Pour résumer, le colorant brun du Coca-Cola est en partie dégradé, en partie absorbé par notre sang avant d’être rejeté par voie urinaire. Notre corps est une machine incroyablement complexe et délicate, et on ne soupçonne pas tous les mécanismes qui le font fonctionner. Si la biologie vous passionne autant que nous, n’hésitez surtout pas à découvrir 25 faits insolites qui vous feront voir le corps humain d’une tout autre façon.

Ces articles vont vous plaire

La première recette à l’origine du Coca-Cola était inspirée d’un vin français

— @DailyGeekShow