13 743 personnes connectées

Création d’Ubisoft, le simulateur Collapse vous dévoile comment vous allez causer la fin du monde !

Les campagnes de promotion de jeu vidéo sont de plus en plus impressionnantes et les moyens employés sont souvent remarquables comme ce fut le cas pour la sortie de The Division, un action RPG d’Ubisoft sorti en 2016. Si le jeu a su séduire un grand nombre de gamers ce n’est pas de lui dont nous traiterons aujourd’hui mais de Collapse, un simulateur de fin du monde basé sur des données réelles, utilisé comme outil de promotion.

Ubisoft a décidément un don pour faire parler de ses jeux. L’éditeur de jeu vidéo a depuis bien longtemps fait ses preuves et dans le but de ne pas se reposer sur ses lauriers, prépare pour ses nouvelles sorties des petites surprises pour ses joueurs. Pour The Division, dont l’histoire se déroulait dans un monde frappé de plein fouet par une catastrophe biologique, la firme s’est attelée à la création d’un simulateur pour le moins surprenant.

collapsEn vous renseignant un peu sur le jeu, vous découvrirez la sombre trame de son scénario : lors du Black Friday (le vendredi noir aux Etats-Unis durant lequel les citoyens se précipitent dans les grandes surfaces pour profiter de soldes incroyables), une maladie se propage et touche rapidement l’ensemble de la population. En seulement 5 jours, les Etats-Unis sont immobilisés et le système entier s’effondre.

C’est très logiquement sur cette histoire que le simulateur est basé. Loin des habituels univers fictifs, Collapse (ou effondrement) prend place dans notre univers, le vôtre, nos villes et nos quartiers. Dès le début de cette petite aventure, le jeu vous propose d’entrer votre adresse dans une carte basée sur l’Open Street Map, une base de données publique de la NASA : faites attention, la fin du monde va venir frapper à votre porte.

choissez-votre-adresse-collapseUne fois vos données partagées, le jeu vous affiche les informations de votre quartier : le nombre d’habitants au km² vous indique déjà quelle ampleur pourrait y avoir une catastrophe biologique. Vous apprenez bien vite que certains de vos voisins sont tombés malades et que, comme eux, vous ressentez certains symptômes. Premier réflexe et des plus évidents : l’hôpital. Le jeu vous laisse le choix parmi les différents établissements près de chez vous.

N’espérez pas être sauvé aussi facilement : la pays est en période de crise et les malades se font de plus en plus nombreux. Vous l’aurez compris, vous aurez du mal à obtenir l’attention des médecins. Sur le chemin de l’hôpital, vous avez déjà contaminé plusieurs autres personnes et vous n’êtes pas le seul : entre chaque décision prise, le jeu vous indique quelques faits sur la propagation de la maladie et tout comme vous, les ambulanciers exposés à la maladie participent à la répandre en tentant de la contrer.
collaps-new-yorkExaminé, vous êtes invité à vous procurer des médicaments et donc, à vous rendre dans une des pharmacies du coin. Si, jusque-là, la tâche ne semble pas difficile, c’est sans compter sur la panique de vos concitoyens qui participent déjà à la création d’une pénurie de médicaments. Vous ne pouvez plus faire grand-chose, sinon fuir la folie de votre quartier : la campagne pourrait être un bon refuge.

Le jeu vous propose donc de prendre l’avion pour sauver votre peau : vous vous rendez dans un aéroport, vous pensant en sécurité mais vos choix ont des conséquences. Contaminant d’autres personnes sur la route, vous arrivez bientôt à toucher des avions allant à l’international. Le monde est touché, la maladie gagne et le chaos règne.

collapsCollapse, c’est un peu plus qu’un simple outil de promotion : en effet, le simulateur est basé sur des données calculées par des spécialistes des situations d’urgence. C’est ces employés du service public qui ont apporté à Ubisoft toutes les informations offertes par le jeu quant à la situation dans laquelle vous, le patient zéro, baignez. C’est près de 3800 villes à travers le monde qui ont pu vivre l’experience soit 95 % de la population mondiale.

Pour toucher au mieux à une éventuelle réalité, les plans de vols des avions dont nous vous parlions plus haut sont basés sur ceux partagés par l’Association internationale du transport aérien. Vous l’aurez compris, le but est de vous offrir un aperçu de ce que pourrait être une vraie catastrophe biologique à l’échelle d’un quartier, d’une ville, d’un pays, d’un continent puis de la planète.

poster-collapseC’est une création pour le moins originale qui aura permis aux joueurs impatients de découvrir The Division, de patienter en attendant la sortie du jeu en mars 2016. Permettant la création de différents scénarios, Collapse offrait la possibilité de réessayer l’aventure dans différentes villes et pays ainsi qu’en choisissant un épicentre à la maladie en fonction des villes les plus vulnérables ou sûres de la planète.

collaps-fin

 

Les amateurs de simulation seront certainement ravis de découvrir cette création à la fois surprenante et effrayante. Si ce n’est déjà fait, nous vous invitons à essayer l’outil, un brin chronophage, pour tenter de survivre et de sauvegarder la planète le plus longtemps possible. Ne désespérez pas si les résultats ne sont pas à la hauteur de vos attentes, rares sont ceux à avoir pu protéger la planète plus d’une trentaine de jours !

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux