13 418 personnes connectées

Ne loupez pas Atomic Blond, la nouvelle héroïne badass de l’été

Ce devrait être LE thriller de l’été. Atomic Blonde, le premier long-métrage de David Leitch, sort en salle le 16 août en France. Voilà pourquoi ce film est immanquable. 

Un classique du film d’espionnage

Berlin, 1989, à la veille de la chute du Mur. Une espionne anglaise est envoyée enquêter sur le meurtre d’un agent infiltré du MI6. Ambiance de guerre froide idéale pour un thriller dans son épicentre (le titre original du roman graphique dont le film est une reprise s’intitule The Coldest City). Une héroïne aussi sexy que dangereuse (Charlize Theron), des personnages hauts en couleur (avec John Goodman et Toby Jones dans le rôle d’agents retors), des répliques bien placées, une intrigue à tiroir avec son cortège de manipulations en tous genres…Tous les ingrédients du film d’espionnage sont là. C’est d’ailleurs le saut dans l’inconnu pour Kurt Johnstad, un scénariste plus habitué aux films de guerre (300, Act of Valor). Avis aux amateurs, donc.

L’actrice interprète Lorraine Broughton, une espionne, est chargée d’enquêter sur le meurtre d’un agent infiltré du MI6, alors que le mur de Berlin s’apprête à être détruit

 

Une première pour David Leitch

Serait-ce le film de toutes les premières fois? Atomic Blond est en effet le premier film réalisé par David Leitch. Le désormais réalisateur aux multiples facettes a débuté au cinéma comme cascadeur dans les années 2000 ! Il a notamment doublé Brad Pitt dans Ocean’s Eleven ou Mr and Mrs Smith avant de décrocher de petits rôles (V pour Vendetta, Jason Bourne : l’héritage). Au tournant des années 2000, il passe naturellement derrière la caméra pour coordonner les cascades de Wolverine ou Dracula Untold, avant de coréaliser John Wick. Après ce gros succès commercial et critique, le voici désormais seul aux manettes.

David Leitch, le désormais réalisateur au parcours atypique

 

Une boule d’énergie

L’ex-cascadeur devrait donc nous offrir du grand spectacle cet été, avec des scènes d’actions léchées et des bagarres parfaitement chorégraphiées. Le réalisateur n’a ainsi pas hésité à imposer pas moins de huit coachs à son actrice principale pour la préparer physiquement, ce qui ne l’a pas empêché de perdre deux dents sur le tournage du film, qui s’annonce décidément musclé ! On peut donc s’attendre à un film hybride, mêlant action et espionnage, le tout sur un rythme enlevé. Soit ce qu’on peut être en droit d’attendre d’un bon divertissement d’été.

Les scènes de combats promettent d’être l’un des atouts du film

 

Castelmoron-d’Albret, en Gironde, est la plus petite commune de France avec ses 8 petites rues

— @DailyGeekShow