13 451 personnes connectées

Alarmant : le taux de chômage des jeunes Français a triplé en seulement 40 ans

Être jeune et trouver un emploi n’a jamais été aussi difficile. Selon un rapport remis à la ministre du travail Myriam El Khomri, le taux de chômage des jeunes est critique. Pire encore, celui-ci a tout simplement triplé en l’espace de 40 ans. Un chiffre qui résonne comme un coup de massue et qui montre une fois de plus la situation précaire des 18-25 ans. 

La situation de l’emploi en France est très préoccupante. Si l’État essaie de tout faire pour inverser la courbe du chômage, celui-ci ne cesse de croître, augmentant de 0,8 % selon les derniers chiffres annoncés. Toutes les tranches d’âge sont concernées mais le think tank France Stratégie révèle dans un rapport remis à la ministre du travail qu’une catégorie de personnes est particulièrement touchée par cette crise de l’emploi : les jeunes de moins de 25 ans.

chomage-jeunes-pole-emploi

Le rapport en question montre à quel point les jeunes Français peinent à décrocher un emploi, ce qui est le cas de 14 % des 20-24 ans et de 15 % des 15-29 ans n’ayant jamais travaillé, étudié ou suivi de formation. De tels chiffres sont en partie liés au fait que 50 % des 18-24 ans sont étudiants, mais ils n’expliquent pas pourquoi autant de jeunes n’ont pas la chance de décrocher un emploi.

Cette situation est malheureusement la même dans toute l’Europe de l’ouest, mais la France compte parmi les pays les plus durement touchés dans ce domaine. Pire encore : le « surchômage » des jeunes est toujours présent 10 ans après leur entrée dans la vie active.

chomage-jeunes-recherche

En seulement 40 ans, le taux de chômage des jeunes a tout simplement triplé (il a été multiplié par 3,5) et en ce début d’année, 24 % des jeunes sont sans emploi. Souvent, le manque de formation ou de motivation est mis en cause, mais pour ceux qui ont la chance d’avoir un emploi, leur situation est tout aussi précaire. France Stratégie dévoile que 35 % des 15-29 ans n’ont qu’un emploi temporaire (qu’il s’agisse d’un CDD, d’un contrat d’intérim ou d’apprentissage). Et 45 % de ceux qui arriveront sur le marché du travail occuperont un poste pour lequel ils ne sont pas formés.

Si la situation difficile des jeunes en matière d’emploi était déjà connue, ce rapport ne fait que renforcer l’opinion publique sur cette réalité. Les jeunes se tournent de plus en plus vers la création d’entreprise et l’auto-entrepreneuriat afin de pouvoir créer eux-mêmes leur emploi. Le régime reste toutefois contraignant, seuls 30 % des créateurs survivent plus de 3 ans. La question de l’emploi des jeunes n’a donc pas fini de faire débat.

Ces articles vont vous plaire

Sur Twitter, 55% des utilisateurs sont des hommes.

— Twitter