12 886 personnes connectées

Cette voiture volante au design ultrafuturiste fera son premier vol en 2017

UNE-LILIUM

La question des voitures volantes n’a jamais été de savoir si oui ou non, nous allions être amenés à les voir dans les airs ou même à les conduire, mais comment et quand. L’entreprise Lilium Aviation a peut être une réponse à ces questions, désireux d’effectuer le premier vol expérimental de son prototype, un jet privé équipé d’une technologie VTOL, dès 2017.

Après avoir remporté le Grand Prix Hello Tomorrow, empochant à la clé une somme de 100 000 € et se gratifiant d’une belle notoriété, Lilium Aviation a fait un grand bruit dans le milieu des investisseurs. D’ailleurs, la start-up n’est pas passée inaperçue aux yeux de Niklas Zennström, co-fondateur de Skype et PDG d’Atomico, entreprise d’investissement international de technologie, qui vient d’investir 10 Millions d’euros dans ce projet : un jet privé électronique et écologique à décollage et atterrissage vertical.

LILIUM-MODEL

Si la technologie VTOL (Vertical Take off and Landing) existe depuis des décennies, elle n’a jamais été la plus sécurisée, c’est pourquoi elle n’a que peu la cote et peine à s’instaurer. Pourtant, Lilium Aviation basée à Munich affirme avoir développé une technologie plus sûre, plus responsable et plus adaptée à une utilisation en société. Composé de matériaux légers, ce jet privé nouvelle génération est équipé de deux moteurs électriques et de 36 hélices. La compagnie s’attend à ce que ses avions aient une portée d’environ 300 kilomètres et volent à environ 300 km/h. Lilium sera conçu pour un usage privé et de loisir, ne pourra être utilisé que le jour et si le temps est favorable, et nécessitera une licence de pilote.

Du haut de leurs idées révolutionnaires, les quatres fondateurs de Lilium, tous ingénieurs et anciens doctorants de l’Université Technique de Munich, ont lancé un nouveau cycle de financement se doublant de l’engagement d’Atomico à partir de la E42, et a finalement obtenu le soutien de l’Agence Spatiale Européenne. «Ce que nous aimons, c’est que c’est un concept de conception évolutive. Il est plus facile de commencer petit et aller plus grand », explique le PDG d’ Atomico Niklas Zennström.

PROTO-LILIUM

Le développement de Lilium est le fruit d’une fascination exacerbée pour le vol. «J’ai commencé à voler à l’âge de 13 ans et demi et j’ai eu mon premier vol seul dans un planeur à l’âge de 14 ans», explique Wiegand, co-fondateur de Lilium Aviation. Cette fascination pour le vol l’a conduit à étudier les technologies aérospatiales à l’université et avec trois amis, puis à former cette compagnie. «Nous nous connaissions déjà à l’université quand l’idée de concevoir un VTOL nous est venue. Nous voulions que l’équipe fondatrice comprenne tous les aspects de la technologie » , explique Wiegand. Voici ci-dessous des miniatures sous forme de drones, développées par Lilium aviation.


Si l’avion VTOL de Lilium est apte à fonctionner, ses fondateurs doivent désormais se tourner vers les régulateurs européens pour se plier à de nouvelles exigeantes, l’industrie visant à concevoir des véhicules plus autonomes. Ce qui ne risque pas de les ralentir sur leur lancée, l’investissement d’Atomico ayant permis à Lilium de monter une équipe de 35 spécialistes et ingénieurs produits.

 

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux