12 124 personnes connectées

C’est prouvé : regarder des photos d’animaux trop mignons aide à se concentrer

Qui a dit que regarder des photos de chatons sur Internet était inutile ? Des chercheurs japonais ont voulu déterminer les effets qu’avaient les photos « kawai » sur notre esprit et le résultat est frappant. Nous sommes plus attentifs et soignés à la vue de clichés mignons d’animaux. 

On pourrait presque parler de discipline internationale. Qui arrivera à prendre la photo la plus drôle ou mignonne de son animal de compagnie ? Les LolCats en chefs de file de ce mouvement planétaire envahissent la toile, tel un virus contaminant la population forcée de sourire face à leurs bouilles attendrissantes. Mais quel est réellement l’effet des photos « kawai » (mignon en japonais) ?

Une équipe de scientifiques de l’université d’Hiroshima a réalisé trois expériences avec des étudiants entre 18 et 22 ans. Dans la première épreuve, les étudiants réunis en deux équipes, devaient jouer à Docteur Maboul, célèbre jeu dans lequel on doit opérer le patient le plus minutieusement possible, sans toucher les bords. La première partie se déroula normalement. Mais pour la deuxième, les chercheurs mirent sous les mirettes du premier groupe des photos de chatons et chiots tout mimis et pour le deuxième groupe, des animaux adultes pas franchement touchants. 

Résultat, le premier groupe l’a emporté en récupérant deux pièces de plus que le deuxième groupe et en ayant mis également plus de temps pour réussir les opérations, ce qui veut dire selon les scientifiques qu’ils étaient plus appliqués. Pour confirmer ce résultat, la deuxième expérience réalisée entre trois groupes de 16 personnes, consistait à repérer des chiffres dans une série de matrices. Un groupe avait le droit aux chatons, l’autre aux animaux adultes et un troisième à des photos de nourriture. Au final, les personnes ayant visionné les clichés de chatons et chiots mignons ont augmenté leur score de 16% ! Tandis que les autres, d’1% seulement. 

La troisième expérience ne donna rien, mais les chercheurs affirmèrent tout de même, aux vues des résultats précédents, que la vision d’images attendrissantes d’animaux aux caractéristiques infantiles déclenchaient un regain de soin et donc d’attention chez les personnes. Toute l’étude est disponible sur le site Plos One. Une étude qui peut sembler décalée, mais qui permettra peut-être à certains d’entre vous d’expliquer à leur patron pourquoi ils passent autant de temps sur des sites dédiés aux chatons 😉 .

 

Alors, envie de regarder des photos de petits chatons ? ^_^

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux