12 442 personnes connectées

Ces petits cubes révolutionnaires marquent un tournant décisif dans le monde de la robotique

ces-petits-cubes-revolutionnaires-marquent-un-tournant-decisif-dans-le-monde-de-la-robotique-une

Si les progrès technologiques ne cessent de donner naissance à des robots aux allures d’animaux ou d’humains, ces petits cubes robotisés ne ressemblent en rien aux tendances actuelles. Cependant, derrière leur forme banale se cachent des capacités impressionnantes que DGS vous fait découvrir.

John Romanishin, un jeune étudiant en recherche scientifique au Massachusetts Institute of Technologie (MIT), a réussi à mettre au point ce qui pourrait devenir une réplique réelle et autonome du fameux jeu vidéo Tétris. Ainsi, les M-Blocks, nom de ces petits robots cubiques révolutionnaires, ont la capacité de se déplacer en totale autonomie et ce, sans le moindre membre externe d’aide au mouvement.

Capable de se déplacer donc, mais également de sauter, tourner sur eux-même et de s’assembler entre eux, ces cubes peuvent effectuer cette panoplie de mouvements en captant l’énergie de volants d’inertie pouvant atteindre une vitesse de révolution supérieure à 20.000 tours par minute, présents dans chacun des cubes.

Les M-Blocks fonctionnent également grâce à des aimants situés sur leurs arêtes : les pôles s’inversent en fonction du mouvement que le cube effectue ce qui permet aux cubes de réagir aux mouvements de leurs congénères et d’adapter leurs déplacements. Les chercheurs du MIT (John Romanishin, Daniela Rus et Kyle Gilpin) sont actuellement en train de mettre au point une armée de 100 cubes (chacun des cubes étant capable de se déplacer librement) et de concevoir un algorithme pour les guider : le but est que chaque cube puisse identifier ses congénères et s’organiser pour se transformer sur demande et prendre des formes diverses (chaise, échelle…).

Enfin, ces robots cubiques semblent avoir un avenir chargé puisque John Romanishin, leur créateur, évoque plusieurs missions que ses M-Blocks pourraient remplir. Ainsi, ils pourraient servir dans des missions de reconnaissance, de surveillance, de sécurité et de sauvetage grâce à leur faculté à se faufiler dans des lieux hostiles et inaccessibles pour l’homme. Les chercheurs vont même jusqu’à sous-entendre que ces robots pourraient (en grand nombre) aider à la réparation temporaire de ponts ou d’immeubles en cas d’urgence ! De plus, Daniela Rus, professeur en charge du projet, évoque que sur le long terme le domaine de la médecine pourrait également devenir le terrain d’action des M-Blocks : une fois miniaturisés, ces petits cubes mobiles pourraient s’introduire dans le corps humain et cibler un endroit précis de l’organisme pour y administrer un médicament…

m-bloks-les-petits-robots-cubiques-capable-de-sassembler-par-centaine-et-de-se-mouvoir-de-facon-autonome2

m-bloks-les-petits-robots-cubiques-capable-de-sassembler-par-centaine-et-de-se-mouvoir-de-facon-autonome

Ces M-Blocks semblent être promis à un bel avenir : leur autonomie de déplacement et leur capacité à s’adapter à n’importe quel type d’environnement devraient logiquement les propulser sur le devant de la scène robotique. On aime beaucoup ces robots cubiques et les progrès technologiques qu’ils présentent : même ceux qui pensaient que ce n’étaient que de gros cubes LEGO ont été surpris ! Alors, préférez-vous des robots aux formes géométriques ou bien les androïdes ultra-populaires en ce moment ?

Ces articles vont vous plaire

icone video
— Karl Marx

Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre